Allez au contenu, Allez à la navigation

Devenir des conseillers pédagogiques de spécialité

13e législature

Question écrite n° 22209 de M. Jean-Pierre Demerliat (Haute-Vienne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2012 - page 267

M. Jean-Pierre Demerliat appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur le devenir des conseillers pédagogiques de spécialité.

Dans le cadre de la déconcentration du système éducatif, il est en effet recommandé aux recteurs de supprimer des postes de conseillers pédagogiques. Ces derniers constituent pourtant un maillon essentiel de la chaîne éducative.
Dans un contexte d'indigence de la formation initiale et continue des professeurs des écoles, les conseillers pédagogiques de spécialité sont des médiateurs culturels et des interfaces entre les collectivités territoriales et les diverses institutions. Il sont les garants d'un accès démocratisé au savoir, à l'art et à la culture.
Au-delà de leur simple existence, c'est toute une politique globale qui tend à nier le rôle et l'utilité des disciplines aussi importantes que les langues, les arts et les sciences et à transférer aux collectivités territoriales tout un pan des préogatives de l'éducation nationale.

Il lui demande donc de prendre le plus rapidement possible les mesures nécessaires afin d'assurer la pérennité du métier de conseiller pédagogique de spécialité et de garantir ainsi la présence forte d'une culture humaniste dans l'école de la République.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque