Allez au contenu, Allez à la navigation

Enseignement de l'allemand dans le département de l'Aveyron

14e législature

Question écrite n° 01536 de M. Alain Fauconnier (Aveyron - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 09/08/2012 - page 1799

M. Alain Fauconnier attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation de l'enseignement de l'allemand dans le département de l'Aveyron. La suppression des heures de section européenne dans les dotations horaires des établissements scolaires, entraîne, en effet, la disparition de ces sections dans les établissements ne pouvant pas les compenser par leur dotation. Cette décision fragilise tout particulièrement l'enseignement de l'allemand en entraînant notamment la suppression du poste du collège Fabre de Rodez. Il le remercie de bien vouloir lui faire un point sur la situation de l'enseignement de l'allemand dans le département à la rentrée 2012/2013.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 24/01/2013 - page 279

Dans le département de l'Aveyron, au cours de l'année scolaire 2011-2012 l'enseignement de l'allemand concernait 178 élèves du 1er degré et 734 élèves du 2nd degré. À la rentrée scolaire 2012, l'objectif est de ne pas dégrader les conditions d'enseignement de cette discipline. L'année scolaire 2012-2013 constitue une année de transition dans le cadre de la mise en place d'une expérimentation académique à la rentrée scolaire 2013 qui consistera à proposer, dans tous les collèges de l'académie, l'enseignement de deux langues vivantes dès la classe de 6e . De fait, la continuité pédagogique des dispositifs existants en collège en 2011-2012, de type « section européenne » à partir de la classe de 4e , sera assurée en 2012-2013 pour les élèves de 3e . Au lycée, de la même façon, les heures de section européenne ont été attribuées pour les classes de première et terminale afin d'accompagner la montée pédagogique et de permettre aux élèves suivant déjà cet enseignement en 2011-2012 de le poursuivre à la rentrée 2012-2013. S'agissant des personnels enseignants, l'analyse des besoins horaires des établissements proposant un enseignement d'allemand et la prise en compte de la situation des personnels ont conduit à privilégier la suppression d'un poste vacant au collège Fabre de Rodez. Ce choix a permis d'éviter l'application d'une mesure de carte scolaire à l'enseignante affectée au collège d'Onet-le-Château. Parallèlement un poste d'allemand a pu être créé au collège Carco de Villefranche-de-Rouergue, assurant ainsi une meilleure répartition de cet enseignement sur l'ensemble du territoire départemental. En tout état de cause, la volonté de maintenir un enseignement des langues dans le cadre d'une offre territoriale diversifiée, au sein de laquelle l'allemand trouve toute sa place pour répondre à la demande des élèves et des familles, demeure une priorité.