Allez au contenu, Allez à la navigation

Contraception masculine

14e législature

Question écrite n° 17147 de Mme Michelle Meunier (Loire-Atlantique - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 02/07/2015 - page 1543

Mme Michelle Meunier attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes au sujet de la contraception masculine.

En 2013 était lancée une campagne de communication intitulée « la contraception qui vous convient existe ». Elle visait le grand public, - femmes et hommes, garçons et filles - et proposait des fiches techniques à destination des professionnels de santé notamment.

La contraception masculine représente un enjeu important pour l'égalité entre les femmes et les hommes.

En France, il est à déplorer que la contraception et la maîtrise de la reproduction par le couple reposent quasi-exclusivement sur les femmes.

Pourtant, selon un sondage de l'institut CSA publié en 2012, 61% des hommes interrogés affirmaient être prêts à utiliser une pilule contraceptive masculine si celle-ci existait.

Alors que la vasectomie est possible dans notre pays, cette méthode de stérilisation masculine simple, et qui a fait ses preuves, ne concerne que 0,5 % des Français, alors que 20 % des hommes y ont recours dans les pays anglo-saxons. Force est de constater que cette méthode contraceptive, définitive, reste encore trop méconnue, fait peur et peine à se développer.

Une fois de plus, le constat est qu'il faut communiquer sur ces questions pour espérer modifier les mentalités et dépasser les craintes et les idées reçues.

Dès lors, elle souhaiterait connaître l'évaluation qui peut être faite de cette campagne, deux ans après son lancement, notamment en matière d'accès à la contraception masculine.

En outre, elle souhaiterait savoir si la recherche est encouragée, par le ministère, afin de mettre au point un moyen de contraception hormonale adapté aux hommes.

Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



La question est caduque