Allez au contenu, Allez à la navigation

 


Retour Sommaire Suite

N'GOUAT Dominique

*

Remarquable site par sa qualité et sa diversité. Vaste " étude -mission " non moins remarquable. Il semble que le débat autour des NTIC, soit fondamental. Leur utilisation réduite à une partie de la population est segmentante. Il serait plus que souhaitable, pour ne dire impératif, de généraliser cette utilisation. Et le milieu scolaire dans sa globalité, enfants,parents et enseignants, ne pourra que s'en féliciter. Bien sur, il existe un certain nombre de modalités de fonctionnement, d'apprentissage, de moyens à définir de façon précise et de rudes débats en perspectives, mais on ne peut pas envisager que l'on laisse l'élitisme actuel perdurer et préparer des fonctionnements scolaires et autres à double vitesse.

Morel Sogorb Irène

*

Quand Gutenberg a inventé l'imprimerie ..les moines copistes ont pris peur. ils voyaient la la fin de leurs domination du savoir.Quelque siècles plus tard, la bible était l'ouvrage le plus imprimé sur la planète. INTERNET est un outil qui même si il vient de l'autre coté de l'atlantique ne servira qu'a ceux qui ont quelque chose a transformer. La culture du vieux continent, d'abord effarouchée va trouver dans cet outil un prodigieux levier. Le Commerce électronique ne sera vite qu'une facette de cette immense toile. Quand a l'école, elle a été dégoûtée.

J'ai formé les INSTITS et les PROFS lors du plan informatique pour tous, Les grands gagnants de ce projet très en avance sur son temps furent Olivetti et THOMSON qui s'empressa d'arrêter ces ligne de MO5 et de TO7 dès le projet bouclé. Les premiers Mac existaient depuis pas longtemps et la convivialité pointait le bout de son nez mais ce projet avait quelque chose de... Stalinien et de réglé d'avance. Pourtant ILS étaient sacrement motivés les profs, en plein milieu des vacances (et oui Mr Allègre... cela se faisait...) il a fallu décortiquer et installer les " nanoreseaux ", très vite il a fallu se rendre a l'évidence les " machins " tombaient en panne, étaient trop lents et les classes bien souvent surchargées n'en permettait pas l'utilisation. Seuls quelques passionnés ont continué. 10 ans après je travaille comme Ingénieur dans l'industrie et je me dis que de tout cela il ne reste pas grand chose aux jeunes qu'on embauche. C'est triste. Mais si il fallait retourner donner un coup de mains aux profs et même s'investir dans ce projet... j'irais car cette fois ci est la bonne. Ne vous laisser pas bercer par les vendeurs de matériel ils attendent un deuxième Plan informatique pour tous. Bravo pour votre travail monsieur le Sénateur.

Retour Sommaire Suite