Allez au contenu, Allez à la navigation

HERBILLON Émile

Ancien sénateur du Second Empire

  • IInd Empire

    Ancien sénateur du
    Second Empire

Election

  • Elu le 24 octobre 1863
  • Fin de mandat le 24 avril 1866

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

HERBILLON (ÉMILE), sénateur du Second Empire, né à Châlons-sur-Marne (Marne) le 23 mars 1794, mort à Paris le 24 avril 1866, fit ses études à Reims, s'engagea comme simple soldat aux chasseurs de la garde en 1813, fut nommé sous-lieutenant au 108e de ligne le 5 février 1814, et se distingua à Waterloo, d'où il ramena, le capitaine et le lieutenant étant morts, ce qui restait de sa compagnie à l'armée de la Loire. Il prit place avec son grade dans la légion de la Marne, plus tard 51e de ligne, y devint capitaine, fit la campagne d'Espagne en 1823, et fut ensuite envoyé à la Guadeloupe. Promu capitaine-adjudant-major, il passa au 1er de ligne et suivit ce régiment en Afrique en 1837; il conquit tous ses grades dans cette colonie. Chef de bataillon après l'expédition de la Tafna, commandant de Medjez-Hammar, envoyé à Guelma par le maréchal Vallée en juillet 1838, lieutenant-colonel au 18e de ligne, puis au 62e, enfin au 41e, colonel du 61e, sur la proposition du général Négrier, le 12 octobre 1842, il prit part à l'expédition contre les Sellarva, fut envoyé à Batna par le duc d'Aumale, et assista à la campagne de l'Aurès en 1845. Maréchal-de-camp le 3 novembre 1846, il dirigea en janvier suivant la poursuite contre Bou-Maza, et, durant les événements de 1848, chargé dans la province du commandement intérimaire, maintint les Kabyles, parmi lesquels régnait une grande effervescence, Rappelé en France en 1849, il reçut le commandement d'une brigade de l'armée de Paris le 15 février 1850, fut nommé général de division le 22 décembre de la même année, et appelé à la tête de la 19e division quatre jours plus tard (26 décembre), En Crimée, il commanda la division de réserve, eut a occuper les abords de la Tchernaïa et contribua à la victoire de Traktir. Durant l'assaut décisif de Sébastopol, il sut immobiliser une partie de la réserve russe et contribua ainsi au succès de l'attaque. Chevalier de la Légion d'honneur du 5 octobre 1831, officier du 25 avril 1841, commandeur du 20 août 1845, grand- officier du 26 avril 1850, il fut nommé, à son retour de Crimée, grand-croix et membre du comité d'infanterie. Gouverneur de Gênes en 1859, il devint sénateur le 24 octobre 1863, et, jusqu'à sa mort, soutint de ses votes à la Chambre haute la majorité dynastique.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Émile HERBILLON, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 23 mars 1794
Décédé le 24 avril 1866
Profession
Général de division
  • Mis à jour le 19 mai 2020