Allez au contenu, Allez à la navigation

NIEUWERKERKE Alfred-Émilien O'Hara

Ancien sénateur du Second Empire

  • IInd Empire

    Ancien sénateur du
    Second Empire

Election

  • Elu le 5 octobre 1864
  • Fin de mandat le 4 septembre 1870

Extraits de la table nominative :

1865 , 1866 , 1867 , 1868 , 1869 , 1870

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

NIEUWERKERKE (ALFRED-EMILIEN O'HARA, COMTE DE), sénateur du Second

Empire, né à Paris le 16 avril 18111, d'une famille noble originaire des Pays-Bas, « fils du sieur Charles O'Hara de Nieuwerkerque, propriétaire, de présent en voyage, et de dame Alexandrine-Aimée-Louise-Albertine Devassan », fut d'abord destiné à l'état militaire, mais une véritable vocation artistique le poussa à visiter les principaux musées de l'Europe, et à s'adonner en amateur à la sculpture, où il ne tarda pas à réussir. Il exposa au Salon de 1843, Guillaume le Taciturne, prince d'Orange, statue équestre destinée à la Haye ; en 1846, Descartes, pour la ville de Tours; en 1847, Isabelle la Catholique entrant à Grenade; il fit aussi une statue équestre de Napoléon Ier pour la ville de Lyon et une autre pour la place de la Roche-sur-Yon (Napoléon-Vendée), le marbre de Catinat pour l'église de Saint-Gratien (Seine-et-Oise), le buste de la princesse Murat, la statue du maréchal Bosquet, etc. Son talent, ses façons de grand seigneur, et surtout ses relations avec la famille Bonaparte lui -valurent les fonctions de directeur général des musées nationaux le 25 décembre 1849. Nommé, après le 2 décembre 1852, intendant des beaux-arts au ministère de la maison de l'empereur, il devint, le 19 novembre 1853, membre de l'Académie des beaux-arts en remplacement d'Aristide Dumont. Chevalier de la Légion d'honneur du 23 août 1848, officier du 4 juin 1851, médaillé à l'Exposition universelle de 1855, commandeur du 30 décembre de la même année, il eut, en 1863, à procéder à la réorganisation de l'École des beaux-arts. Les réformes qu'il voulut introduire, autant que les modifications apportées à l'agencement des musées, provoquèrent de nombreuses réclamations de la part de l'Académie et du public. Nommé sénateur le 5 octobre 1864, M. de Nieuwerkerke perdit ses fonctions aux Beaux-Arts à l'avènement du ministère Ollivier, et devint, par décret du 6 janvier 1870, directeur général des musées de France, jusqu'au 4 septembre 1870. 111 fut admis à la retraite, le 5 janvier 1874, comme survendant* des musées impériaux. Grand-officier de la Légion d'honneur (14 août 1863),

1 Décédé à Gattaiola (Italie) le 16 janvier 1892.

*Note de la division des Archives : lire surintendant.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Alfred-Émilien O'Hara NIEUWERKERKE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 16 avril 1811
Décédé le 16 janvier 1892
Profession
Sculpteur
  • Mis à jour le 03 décembre 2021