Allez au contenu, Allez à la navigation

ASSAILLIT Henry

Ancien sénateur de l'Ariège

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Fin de mandat le 18 juin 1955 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

1949 , 1950 , 1951 , 1952 , 1953 , 1954 , 1955

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

ASSAILLIT (Henry)

Né le 27 mars 1895 à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

Décédé le 30 juin 1962 à Artigues (Ariège)

Sénateur de l'Ariège de 1948 à 1955

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Henry Assaillit, après avoir été commissaire de police, est propriétaire exploitant et président de l'Office agricole départemental de l'Ariège. Il devient ultérieurement président de la chambre d'agriculture et président de la mutualité agricole. Elu maire d'Artigues, le 29 avril 1945, et conseiller général du canton de Querigut, le 23 septembre 1945, il le reste jusqu'à la fin de la IVe République et est successivement président, puis vice-président, du conseil général de l'Ariège.

Le 7 novembre 1948, Henry Assaillit est élu au conseil de la République sur la liste de la SFIO. Inscrit au groupe socialiste, membre de la Commission de l'intérieur et de la Commission du suffrage universel, vice-président de cette Commission de 1951 à 1955, Henry Assaillit s'attache surtout à la défense des intérêts de ses concitoyens de l'Ariège. Candidat socialiste dissident, Henry Assaillit doit céder son siège, en 1955, à Jean Nayrou. Il est titulaire de la médaille militaire et de la croix de guerre 1914-1918.

.................................................................................................................

Ve République

ASSAILLIT (Henry)

Né le 27 mars 1895 à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

Décédé le 30 juin 1962 à Artigues (Ariège)

Sénateur de l'Ariège de 1948 à 1955

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1940-1958, tome I, p. 406-407)

Représentant l'Ariège au Conseil de la République depuis 1948, Henry Assaillit se voit privé de l'investiture socialiste pour le renouvellement sénatorial du 15 juin 1955 : la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) lui préfère Jean Nayrou, secrétaire fédéral du parti dans l'Ariège et maire de Suc-et-Sentenac.

L'ancien président du conseil général se présente malgré tout devant les grands électeurs ariégeois sous l'étiquette « socialiste indépendant », ce qui lui vaut d'être exclu de la SFIO. Essuyant une sévère défaite, il ne réunit au premier tour que 58 des 540 suffrages exprimés, nettement battu par J. Nayrou, qui en recueille 293, mais également devancé par le radical-socialiste Constant Joulé (111 voix) et le communiste Aimé Molinié (78 voix).

Après ce revers électoral, H. Assaillit se retire de la vie publique. Il abandonne en effet aussitôt les mandats de maire d'Artigues et de conseiller général de Quérigut qu'il détenait tous les deux depuis 1945. Il renonce aussi à ses responsabilités à la Chambre d'agriculture de l'Ariège et à la Mutualité agricole.

Il s'éteint le 30 juin 1962 à Artigues, à l'âge de soixante-sept ans.

Sources

Archives du Sénat : dossier personnel de sénateur ; tableau des élections.

Who's Who in France (plusieurs éditions).

Bibliographie

Morin (Gilles) et Castagnez (Noëlline), « Henry Assaillit », Le Maitron. Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, notice en ligne : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article10302&id_mot=41

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Henry ASSAILLIT,
Appartenance politique
Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 27 mars 1895
Décédé le 30 juin 1962
Profession
Exploitant agricole
Département
Ariège