Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1978

BETTENCOURT (ANDRÉ), sénateur de la Seine-Maritime (UREI).

NOMINATIONS

Membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées.

Est nommé membre de la commission d'enquête chargée d'examiner les décisions prises et les moyens mis en oeuvre par les autorités compétentes françaises, étrangères ou internationales lors de l'échouement récent d'un pétrolier sur les côtes bretonnes [27 avril 1978] (p. 641).'

INTERVENTIONS

Projet de loi de finances pour 1979 (n° 73, 1978-1079).

Deuxième partie :

Défense [5 décembre 1978] (p. 4204) : les retards que vont subir plusieurs programmes malgré le niveau relativement satisfaisant des crédits consacrés à la défense en 1979. (p. 4205) : l'effort militaire des autres grandes puissances. La crédibilité de la force nucléaire stratégique n'est plus mise en doute. La nécessaire augmentation des crédits pour obtenir le ralentissement de la chute du tonnage de la flotte de guerre. L'insuffisance des moyens de transport de l'armée de l'air soulignée lors de l'affaire de Kolwezi, au Zaïre. L'insuffisance d'équipement des forces classiques. Le rapport entre les effectifs totaux sous les drapeaux et les matériels militaires nettement inférieur en France par rapport aux autres pays occidentaux. Le principe de l'égalité devant le service actif ; le nombre des dispensés ou exemptés. La durée insuffisante du service militaire doit être compensée par des périodes d'instruction et de manoeuvres. L'insuffisance des crédits pour la force navale stratégique ; la loi de programmation militaire. Le pays ne doit pas s'endormir dans une quiétude trompeuse.