Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1977

CHAUMONT (JACQUES), sénateur de la Sarthe (R. P. R.).

Elu sénateur le 25 septembre 1977.

NOMINATION

Est nommé membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées [6 octobre 1977].

DEPOT

Avis présenté au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées sur le projet de loi de finances pour 1978, adopté par l'Assemblée nationale ; Défense. - Section Forces terrestres (n° 91, tome VI) [22 novembre 1977].

INTERVENTIONS

Projet de loi de finances pour 1978 (n° 87).

Deuxième partie :

Défense [29 novembre 1977]. - Rapporteur pour avis (section Forces terrestres) (p. 3213) : les caractéristiques du projet de budget de l'armée de terre pour 1978 : la compression des dépenses de personnel et de fonctionnement du titre III : le tassement des rémunérations et charges sociales, dû au blocage des salaires, à l'achèvement de la réforme des statuts, et à la diminution du nombre des appelés. Le fonctionnement des armes et des services : l'effort fait pour l'entretien du matériel, pour l'alimentation, le chauffage. L'activité des unités : le taux de sortie hors garnison, le nombre de journées de sortie des unités de combat. L'insuffisance des grands camps de manoeuvres. Les opérations en terrain libre organisées en 1976 et 1977 : les contacts avec les élus locaux et la population. La réorganisation de l'armée de terre : la restructuration du premier et du deuxième corps d'armée. Les crédits du titre V : l'effort en faveur de l'équipement et des fabrications d'armement. Les crédits consacrés aux études. (p. 3214) : les autorisations de programme : la progression de 50 p. 100 dans le domaine de la fabrication d'armements. Les commandes programmées. La rénovation des casernements en France et en Allemagne. Les insuffisances de ce budget. Le retard pris par le budget de la défense dans le budget de l'Etat par rapport à la loi de programmation du 19 juin 1976. Les problèmes de fond qui demeurent ; la finalité de la réorganisation de l'armée de terre. L'égalité des jeunes devant le service national ; la proportion importante des exemptés. Les conditions d'existence et l'état d'esprit des jeunes appelés pendant leur service : la nécessité pour l'armée de disposer de moyens suffisants pour l'entraînement effectif des troupes. L'avis favorable de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, à l'adoption des crédits de la section Forces terrestres du budget de la Défense pour 1978.