Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1955 à 1956

DURAND (M. CHARLES) [Cher].

Est nommé membre titulaire : de la commission des affaires économiques [6 octobre 1955] ; de la commission des boissons (ibid.). - Membre suppléant de la commission de la défense nationale (ibid.). - Membre de la commission de coordination chargée de suivre l'élaboration et la mise en oeuvre du deuxième plan de modernisation et d'équipement prévu par le décret n° 51-1417 du 11 décembre 1951 [11 octobre 1955].

Questions orales avec débat :

M. Charles Durand demande à M. le ministre des affaires économiques et financières quels crédits le Gouvernement entend affecter en 1956 à la défense sanitaire des cheptels pour éviter d'annuler l'effet utile des sacrifices déjà consentis et de condamner toute possibilité de conversion de l'agriculture française vers la production et l'exportation des viandes, seul débouché agricole éventuellement rentable pour l'économie nationale [14 février 1956]. - M. Charles Durand demande à M. le secrétaire d'Etat à l'agriculture quelles mesures il compte prendre : 1° pour que la catastrophe qui vient de s'abattre sur l'agriculture ne soit pas exploitée au détriment des agriculteurs et des consommateurs par la spéculation ; 2° pour que les importations de produits agricoles qui pourraient s'avérer indispensables ne soit pas une occasion d'introduire en France des quantités non justifiées de ces produits ; 3° pour que, dans le remplacement des productions détruites, il soit tenu compte des nécessités antérieurement préconisées de reconversion [23 février 1956]. - Réponses [3 mai 1956] (p. 671 et suivantes) ; [4 mai 1956] (p. 695 et suivantes).

Interventions :

Est entendu au cours du débat sur les questions orales relatives à la politique agricole du Gouvernement [3 mai 1956] (p. 674 à 676). - Intervient dans la discussion de propositions de résolution tendant à venir en aide aux agriculteurs victimes de calamités atmosphériques [4 mai 1956]. - Discussion de l'article unique. - Explique son vote sur l'amendement de M. Aguesse (p. 718).