Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1959

MARCELLIN (M. ROGER) [Sénateur de Tizi-Ouzou].

Est nommé membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées [8 octobre 1959]. - Membre de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi portant dérogation transitoire à certaines dispositions sur le recrutement et l'avancement des officiers des armées [19 novembre 1959].

Question orale :

M. Roger Marcellin demande à M. le Premier ministre, à la suite d'un communiqué publié dans un grand quotidien, et ainsi libellé : « Le bureau politique du M. N. A. se réunit aujourd'hui. Le bureau politique du Mouvement national algérien, sous la présidence de Messali Hadj a été convoqué pour aujourd'hui, afin d'examiner les déclarations du général de Gaulle et arrêter une position à leur égard. » comment le Mouvement national algérien, interdit en France par le ministre de l'intérieur, peut exercer encore une activité officielle, et quelles mesures sont envisagées par le Gouvernement pour suspendre à nouveau ses activités [17 novembre 1959] (n° 100). - Réponse [24 novembre 1959] (p. 1147).

Interventions:

Est entendu au cours du débat sur les questions orales de MM. Defferre, Duclos et de Maupeou concernant la politique du Gouvernement pour l'Algérie [27 octobre 1959] (p. 817 à 819). - Est entendu lors de la réponse du ministre à sa question orale n° 100 (cf. supra) [24 novembre 1959] (p. 1147). - Intervient dans la discussion des conclusions du rapport de la commission chargée d'examiner une demande en autorisation de poursuites contre un membre du Sénat [25 novembre 1959] (p. 1192).