Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2010 : Recherche et enseignement supérieur

 

2. La consultation de l'OPECST sur la SNRI

Le bilan du principe de précaution, 4 ans après sa constitutionnalisation

Le 1er octobre 2009, nos collègues Claude Birraux, député, président de l'OPECST, et Jean-Claude Etienne, sénateur membre de votre commission, premier vice-président de l'OPECST, ont organisé une audition publique sur ce thème.

Votre rapporteur salue cette initiative importante et il partage leur conclusion selon laquelle le principe de précaution ne doit pas s'opposer au devoir d'innovation.

Il invite la ministre à prendre en compte les points de vue et propositions formulés à cette occasion par les parlementaires et les intervenants.

Il soutient, lui aussi, l'idée d'un nécessaire partage des connaissances entre les scientifiques, les décideurs politiques et les citoyens et sur l'importance du dialogue pour développer un consensus. Car, comme certains l'ont exprimé : « ce n'est qu'à travers un effort de pédagogie qu'on dissipera les confusions entre dangers et risques ou encore entre risques avérés et risques perçus, mais également qu'on rendra intelligible une notion comme la marge d'incertitude des études scientifiques. Plus généralement, la recherche doit être compréhensible pour les citoyens. »6(*)

* 6 Voir la synthèse de l'audition sur le site du Sénat.