Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Pornographie

 

La délégation aux droits des femmes a décidé d’inscrire à son agenda 2022 un rapport sur la pornographie et son industrie.

On dénombre en France aujourd’hui 20 millions de visiteurs uniques de sites pornographiques par mois. En outre, 80% des mineurs ont déjà vu des contenus pornographiques et, à 12 ans, près d’un enfant sur trois a déjà été exposé à de telles images.

Dans un contexte où de nombreuses dérives et des pratiques de plus en plus extrêmes, violentes et dégradantes dans le milieu de la pornographie ont été révélées par la presse et dénoncées, ce rapport se penchera notamment sur le fonctionnement et les pratiques de l’industrie pornographique, les conditions de tournage des actrices et acteurs, les représentations des femmes et des sexualités véhiculées ainsi que sur l’accès, de plus en plus précoce, des mineurs aux contenus pornographiques et ses conséquences en matière d’éducation à la sexualité.
La délégation devrait publier son rapport à l’été 2022.

Les rapporteurs désignés par la délégation

 

Les travaux de la délégation

Mercredi 1er juin 2022

Table ronde

À 14h30, la délégation organise une table ronde sur les représentations des femmes et des sexualités véhiculées par la pornographie :

  • Docteur Catherine BERGERET-GALLEY, première vice-présidente de la Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens (SOFCEP) ;
  • M. Erwan DIEU, docteur en psychologie, criminologue, directeur général de l’Association de recherche en criminologie appliquée (Arca) ;
  • Mme Margot FRIED-FILLIOZAT, sexothérapeute, intervenante en éducation sexuelle et affective ;
  • Mme Maria HERNANDEZ-MORA, psychologue clinicienne, spécialisée dans les additions sexuelles et cybersexuelles, fondatrice de l’association Déclic-Sortir de la pornosphère ;
  • Professeur Israël NISAND, gynécologue-obstétricien.
 
Mercredi 18 mai 2022

Table ronde

 

La délégation a organisé une table ronde avec des acteurs institutionnels spécialisés dans la lutte contre la traite des êtres humains et la cybercriminalité :

  • Mme Elvire ARRIGHI, commissaire divisionnaire, chef de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains), direction centrale de la Police judiciaire, ministère de l'intérieur ;
  • M. Jean-Baptiste BALDO, commandant de police, chef de la Plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements (Pharos), à la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité du ministère de l'intérieure ;
  • M. Simon BENARD-COURBON, substitut du procureur de la République, co-référent prostitution et traite des êtres humains des mineurs à la division de la famille et de la jeunesse (Difaje) du tribunal judiciaire de Bobigny ;
  • Mme Élisabeth MOIRON-BRAUD, magistrate, secrétaire générale de la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF).

La vidéo

 
Mercredi 11 mai 2022

Auditions

La délégation a tout d'abord auditionné M. Grégory DORCEL, président du groupe Dorcel, et Maître Matthieu CORDELIER, avocat intervenu de manière indépendante dans l'élaboration d'une charte déontologique.

Puis la délégation a auditionné M. Vincent GEY, responsable des opérations du groupe Ares, détenteur de la marque Jacquie & Michel, et Maître Charlotte GALICHET, avocate du groupe Ares.

La vidéo

 
Mercredi 27 avril 2022

Table ronde

La délégation a organisé une table ronde sur la protection des mineurs face aux contenus pornographiques, avec des représentants d'associations de protection de l'enfance et familiales :

  • M. Gordon CHOISEL, président de l’association e-nnocence ;
  • M. Olivier GÉRARD, coordonnateur du pôle « Médias-usages numériques » de l’Union nationale des associations familiales (Unaf) ;
  • M. Thomas ROHMER, président de l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique (Open).

La vidéo

Public Sénat : Porno : « Plus l’exposition des enfants est précoce, plus il y a une banalisation du fait sexuel », alertent les associations

 
Mercredi 30 mars 2022

Table ronde

La délégation a organisé une table ronde sur l'accès des mineurs aux contenus pornographiques et ses conséquences.

Ont participé à cette table ronde :

  • M. Grégoire BORST, professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation et directeur du Laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant au CNRS (LaPsyDÉ) ;
  • Mme Samia BOUNOURI, infirmière scolaire, secrétaire départementale du syndicat SNICS-FSU ;
  • Mme Béatrice COPPER-ROYER, psychologue clinicienne spécialisée dans l’enfance et l’adolescence, cofondatrice de l’association e-Enfance ;
  • Mme Ludivine DEMOL, chercheuse-doctorante en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8, auteure de travaux sur la consommation pornographique des jeunes ;
  • Mme Sophie JEHEL, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris 8, chercheuse au Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation (CÉMTI), chercheure associée au Centre d’analyse et de recherche interdisciplinaire sur les médias (CARISM) ;
  • M. Arthur VUATTOUX, maître de conférences en sociologie à l’Université Sorbonne Paris Nord, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS-USPN, EHESS, CNRS UMR 8156, Inserm U997), co-auteur de l’ouvrage Les jeunes, la sexualité et Internet.

La vidéo

Le compte rendu

 
Mardi 29 mars 2022

Audition

La délégation a auditionné Ovidie, réalisatrice de documentaires et auteure de l'ouvrage À un clic du pire : la protection des mineurs à l'épreuve d'Internet.

La vidéo

Public Sénat : « Toute une génération entre dans la sexualité en étant biberonnée au porno » rappelle Ovidie devant le Sénat

Le compte rendu

 
Mercredi 9 mars 2022

Table ronde

La délégation a organisé une table ronde avec des actrices, réalisatrices et productrices de films pornographiques :

  • Nikita BELLUCCI, actrice, réalisatrice et productrice
  • Carmina, actrice et réalisatrice de films pornographiques alternatifs
  • Knivy, actrice et camgirl, membre de la commission Pornographies et webcam du Strass (Syndicat du TRAvail Sexuel)
  • Liza Del SIERRA, réalisatrice et productrice, ancienne actrice

Public Sénat : « Notre profession a besoin d’être reconnue », plaident des actrices et réalisatrices du X devant le Sénat

Le compte rendu

 
Jeudi 17 février 2022

Audition

La délégation a entendu deux journalistes ayant enquêté sur le milieu de la pornographie :

- M. Robin D'ANGELO, auteur de Judy, Lola, Sofia et moi, éditions Goutte d'Or, 2018 - enquête sur le milieu du porno dit amateur

- Mme Marie MAURISSE, auteure de Planète Porn, Enquête sur la banalisation du X, éditions Stock, 2018.

Le compte rendu

La vidéo

Public Sénat : Porno : « Il ne faut pas voir uniquement ces femmes comme des victimes », souligne le journaliste Robin D’Angelo

 
Jeudi 3 février 2022

Table ronde

La délégation a organisé une table ronde de chercheurs et de juristes sur la production de contenus pornographiques.

Ont participé à cette réunion :

  • Mme Béatrice DAMIAN-GAILLARD, docteur HDR en sciences de l'information et de la communication, professeure à l'Université Rennes 1, chercheuse à Arènes (laboratoire CNRS) ;
  • M. Florian VÖRÖS, docteur en sociologie, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'Université de Lille, rattaché au laboratoire Geriico et à l'Institut des sciences sociales ;
  • M. Sonny PERSEIL, docteur HDR en science politique, chercheur au CNAM ;
  • Mme Julie LEONHARD, docteur HDR en droit privé et sciences criminelles, maître de conférences à l'Université de Lorraine.

La vidéo

Public Sénat : « Il faut cesser de traiter la pornographie comme un problème en soi », plaide une sociologue devant le Sénat

Le compte rendu

 

 
Jeudi 27 janvier 2022

Audition

La délégation a auditionné Mme Carole BIENAIMÉ BESSE, membre de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM), présidente du groupe de travail Éducation, protection des publics et cohésion sociale.


La vidéo

Public Sénat : Porno : quand une sénatrice prouve à l'Arcom que des contenus illicites
sont accessibles à tous

Le compte rendu

 
Jeudi 20 janvier 2022

Table ronde

La délégation a organisé une table ronde avec des associations féministes engagées dans la lutte contre la prostitution et la pornographie.

Ont participé à cette réunion :

  • Mmes Claire QUIDET, présidente, et Sandrine GOLDSCHMIDT, chargée de communication, du Mouvement du Nid ;
  • Mmes Céline PIQUES et Elsa LABOURET, porte-parole de l'association Osez le féminisme ! ;
  • Mme Claire CHARLÈS, membre de la direction collégiale, porte-parole de l'association Les Effronté.es.

La vidéo

Public Sénat : Pour les associations, le porno c'est du  proxénétisme à l'échelle industrielle

 Le compte rendu