Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 26 novembre 2013

Hommage à Lucien Neuwirth

M. le président. - (Mesdames et Messieurs les sénateurs se lèvent) J'ai le regret de vous faire part du décès de notre ancien collègue Lucien Neuwirth qui fut sénateur de la Loire de 1983 à 2001.

Je veux saluer la mémoire de ce grand résistant qui, durant toute sa vie, mena et remporta des combats décisifs au nom des valeurs auxquelles il croyait.

Élu député de la Loire de 1958 à 1981 puis sénateur de 1983 à 2001, questeur à l'Assemblée nationale et au Sénat, il a marqué de son empreinte la vie politique.

Nous avons tous en tête la loi qui porte son nom, adoptée en 1967, immense progrès pour le droit des femmes à maîtriser leur fécondité. Mais Lucien Neuwirth a également permis une avancée décisive pour les malades en fin de vie, en posant dans la loi le principe du droit aux soins palliatifs.

À son épouse ainsi qu'à ses proches, j'adresse, au nom du Sénat tout entier, nos condoléances les plus attristées.