Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

1914-1918 : LA GRANDE GUERRE VUE DES COMMISSIONS DU SENAT

Les troupes françaises à Salonique : les infrastructures civiles et militaires

L'installation des troupes coalisées a nécessité de très importants travaux d'équipement sur place puis sur l'ensemble du front des Balkans : des bâtiments pour accueillir les soldats, les infrastructures sanitaires et de logistique (ateliers, magasin, garages, aérodrome), réaménager partiellement le port de Salonique pour accueillir des navires de guerre, et enfin, réaliser un réseau de communication permettant de relier différents points du front vers Salonique en rénovant le réseau routier pour permettre le passage des chars, et construire un réseau ferroviaire.


"La Guerre" T.I  - Doc. section photographique de l'armée - S177278

Charles DEBIERRE détaille très précisément ces aménagements après s'y être déplacé en 1916. Il décrit ainsi les routes : « Ces routes sont empierrées et assez carrossables dans le camp retranché, c'est-à-dire dans un rayon de 25 à 30 kilomètres autour de Salonique. Mais au delà, elles sont souvent continuées par des « pistes » qui deviennent impraticables aux voitures avec les mauvais temps. Si on ajoute que, dans certains endroits, les rampes du chemin de fer sont très fortes, on comprendra mieux encore la lenteur des communications. »