Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Colloque SÉNAT-CFCE sur le Caucase (14 décembre 1999)



retour sommaire suite

Le CFCE et le Caucase méridional

Bernard BOIDIN,
Directeur de l'Information économique, juridique et réglementaire, CFCE

Monsieur le Président, Messieurs les présidents des Parlements, Madame et Messieurs les ambassadeurs, Mesdames, Messieurs, au nom du CFCE, je vous remercie d'avoir pris l'initiative d'organiser un colloque régional sur les trois pays du Caucase méridional. Nous vous proposons d'aborder ce séminaire sous trois optiques.

Notre première approche est géopolitique. Le Caucase est en effet une région névralgique en termes géopolitiques. C'est la ligne de contact entre différents ensembles géographiques et économiques. Comme le Proche-Orient ou les Balkans, il doit à son histoire et à sa culture d'avoir bénéficié d'un poids supérieur à son importance économique ou à sa population. Son identité et son rayonnement sont donc importants et les évènements qui le traversent ont des retentissements bien au-delà de la région.

Entre mer noire et mer Caspienne, entre Russie, Turquie et Iran, le Caucase jouit d'une situation exceptionnelle qui a fait de cette région un des principaux croisement des routes commerciales depuis plusieurs siècles. A cela s'ajoute des particularités humaines et physiques remarquables : il accueille une multitude de peuples, aux civilisations parfois ancestrales. Le Caucase est ainsi à la fois un musée des peuples et le témoin des grands mouvements de populations les plus lointaines. Dans le Sud de cette région, on y utilise trois langues d'Etat, avec des alphabets distincts. Pourtant, des traits communs y foisonnent : c'est aussi la raison pour laquelle c'est un ensemble politique distinct qui se trouve au premier plan de l'actualité internationale.

Dans la première partie de ce colloque, deux experts nous livreront leur analyse de ce retour du Caucase dans l'histoire suite à des événements récents. Quels sont les enjeux de cette région et pour qui ?

Par ailleurs, quelle est l'implication de l'Union européenne ? La région connaît une situation de crise en raison de son enclavement et des conflits qui le menacent à ses frontières, comme la crise en Tchétchénie. Chacun des pays du Caucase est en outre confronté aux problèmes des pays en voie de transition. Il faut alors savoir apprécier le potentiel de la région sans le surévaluer comme ce fut le cas au début des années 90. Sur le plan des hydrocarbures, le Caucase comprend en fait moins de 5 % des réserves mondiales. Mais le Caucase aura aussi un rôle essentiel de valorisation de l'Asie Centrale. C'est ce rôle qui est à l'origine du corridor de transport que nous évoquerons en détail par la suite, TRACECA.

Enfin, dans la dernière partie de ce colloque, nous répondrons à la question : comment aborder les marchés du Caucase ? Un aperçu rapide des fondamentaux des trois pays montre que les croissances ont été supérieures à ceux des autres pays de la CEI. Mais il ne faut pas oublier que la récession post-soviétique marque la zone : le PIB oscille entre 440 dollars et 980 dollars par habitants, et représente 11 milliards de dollars pour les trois pays.

D'autres avantages économiques sont à noter : la situation géographique de la région les explique souvent. La période de la guerre froide avait occulté l'intérêt économique de cette région. Par ailleurs, le Caucase devient une zone d'investissement stratégique à plus court terme par les effets de la libéralisation.

En ce qui concerne les exportations françaises, elles sont encore très limitées et en légère régression en 1999. Elles concernent surtout des biens d'équipement et des produits agricoles et agroalimentaires, ces derniers enregistrant les plus fortes baisses dans les exportations. Mais les investissements français au Caucase sont aussi en progression. Nous serons donc intéressés de voir comment nos entreprises peuvent trouver de nouveaux débouchés grâce aux projets bilatéraux et grâce aux potentiels intrinsèques de ces pays.

retour sommaire suite