Allez au contenu, Allez à la navigation

Mesures de substitution lors de de l'interruption du trafic ferroviaire

15e législature

Question écrite n° 12957 de Mme Nathalie Delattre (Gironde - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 07/11/2019 - page 5603

Mme Nathalie Delattre attire l'attention de Mme la ministre de la transition écologique et solidaire sur les mesures de substitution en termes de transport lors de l'interruption du trafic ferroviaire en cas d'intempéries ou de mouvement social. La grève de la RATP à Paris le 13 septembre 2019 ou l'arrêt temporaire de la ligne à grande vitesse entre Perpignan et Montpellier ont tout d'abord mis en lumière le défaut d'informations à l'attention des voyageurs et de la presse. De plus, ces compagnies de service public de transport ont préféré demander le report des déplacements prévus par leurs usagers plutôt que de mettre en place des navettes de bus de substitution. Elle l'interroge donc sur l'action du Gouvernement pour anticiper ces interruptions de trafic et tenter de mettre en place une offre publique temporaire, adaptée, aux fins de minimiser ces situations de blocage. De plus, il est important de souligner que certaines compagnies privées de bus, de covoiturage ou de nouvelles mobilités, ont pu lors de ces épisodes augmenter considérablement leurs tarifs. Elle lui demande donc quelle mesure elle entend mettre en œuvre pour garantir que les solutions alternatives de transport, lors de crise ferroviaire, restent accessibles à tous.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports.