Allez au contenu, Allez à la navigation



Un cap clair et réaliste pour le reflux de la dette publique

 

2. Un « scénario de crise » plus vraisemblable : une dette de l'ordre de 100 % du PIB en 2050 ?

Il faut rappeler l'ordre de grandeur suivant : un déficit public de 3 points de PIB chaque année susciterait une dette publique de l'ordre de 74 % du PIB en 2050, comme l'indique le graphique ci-après.

On est donc loin du taux de 400 % figurant dans le rapport Pébereau.

Evolution de la dette publique, selon certains scénarios d'évolution du solde public

(en points de PIB)

On suppose une croissance du PIB de 4 % par an en valeur.

Sources : Insee, calculs de votre commission des finances

Si le déficit public était en permanence de 6 % du PIB, la dette publique serait de 137 % du PIB en 2050 ; inversement, un équilibre public permanent la ramènerait à 11 % du PIB en 2050.

Un déficit public de 4 % du PIB porterait la dette publique à près de 100 % du PIB en 2050.

Ce phénomène s'explique simplement. La dette publique augmente mécaniquement, chaque année, du montant du déficit public. A cela s'ajoute le fait que le ratio dette publique/PIB tend spontanément à diminuer, du fait de la croissance du PIB11(*).

* 11 Plus précisément, la projection de dette en points de PIB est décrite par l'équation suivante :

dette (n+1) = dette (n) * (1-taux de croissance nominale) + déficit public en points de PIB.