Allez au contenu, Allez à la navigation

La place des femmes dans l'art et la culture : le temps est venu de passer aux actes

27 juin 2013 : La place des femmes dans l'art et la culture : le temps est venu de passer aux actes ( rapport d'information )
4. La question de l'égalité hommes-femmes, autrefois accessoire, est devenue un sujet à part entière au sein du ministère de la culture

Le ministère de la culture a aujourd'hui totalement pris en compte l'action en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes comme faisant partie intégrante de ses missions essentielles.

Reine Prat le confirmait : « La nomination de Nicole Pot, haut-commissaire à l'égalité, est significative ». Auditionnée par la délégation, cette dernière a rappelé avoir été chargée de mettre en place un Observatoire de l'égalité dans le domaine de la culture et de la communication. Elle a précisé qu'il ne s'agissait pas là de créer une nouvelle structure, mais de produire un « état des lieux », document destiné à être rendu public et mis à jour régulièrement.

Ce premier état des lieux a été mis en ligne en mars10(*).

L'objectif est de créer un dispositif d'observation, mis à jour chaque année, qui permettra de suivre l'évolution de la place des femmes au niveau :

- des nominations aux postes de direction ;

- de la programmation ;

- de l'accès aux moyens de production et aux aides publiques ;

- des rémunérations.

Ce dispositif portera sur la sphère culturelle en général : ministères, services déconcentrés, établissements publics, structures subventionnées, audiovisuel public, collectivités territoriales ou entreprises privées. Il permettra également d'effectuer un bilan plus détaillé de la place des femmes dans le domaine de la création artistique (étude de la programmation des structures de diffusion du spectacle vivant et des arts plastiques, par exemple).

Par ailleurs, le Gouvernement a opté pour une politique de responsabilisation des acteurs culturels à la question du genre.

D'une part, le 13 octobre 2010 était signée entre le secrétariat d'État chargé de la famille et de la solidarité et les représentants des médias, la convention sur l'image des femmes dans les médias, un acte d'engagement pour une démarche d'autorégulation visant à améliorer l'image des femmes dans les médias, par lequel les représentants des médias s'engageaient à favoriser l'intervention, dans leurs émissions ou articles, de femmes expertes pour remédier, le cas échéant, au déséquilibre constaté.

Dans cette perspective, ils s'engagent à participer à la constitution d'un « réseau d'expertes », réseau qu'ils solliciteront selon leurs besoins, et à sensibiliser leurs rédactions et responsables éditoriaux sur la nécessité d'améliorer la représentation des femmes expertes dans les médias.

D'autre part, tous les directeurs des structures labellisées par le ministère de la culture [centres dramatiques nationaux (CDN), centres chorégraphiques nationaux (CCN), scènes nationales...] ont reçu au début de l'année 2013 une lettre signée de la ministre leur demandant de prendre en compte l'objectif de parité dans leurs organigrammes et leurs programmations.


* 10 Il figure en annexe de ce rapport.