Allez au contenu, Allez à la navigation

 


Retour Sommaire Suite

Philippe Contal

*

Bonjour je pense que le vrai problème d Internet ce n est pas le coût de l installation maintenant presque tous les P.C. sont fournis avec des modem et les abonnement pour l'accès a Internet baissent de plus en plus on peux y accéder a partir de 65 F par mois ce qui n est pas lourd même pour un petit budget le gros problème ce sont les communication trop chères pour que l'on puisse vraiment utiliser le net pleinement et font même reculer certaines personnes intéressées par le net a partir de la première facture

Dartus Franck

*

Monsieur le Sénateur, tout d'abord mes soutiens et félicitations pour ce rapport et sa méthode. Le problème du développement d'Internet est avant tout économique et politique, car niveau technique la France n'est pas a positionner parmi les plus mauvais.

Problème économique : prix exorbitants pratiques par l'opérateur France Telecom pour les accès par réseau RTC ou RNIS.

La solution a ce problème serait de mettre en place des forfaits téléphoniques sur les réseaux RTC et RNIS : cela induirait un nombre plus important de connectes a Internet, donc plus de création de lignes spécialisées et d'emplois dans les domaines touchant a Internet.

D'une autre part les liaisons permanentes sont également trop chères, particulièrement lorsqu'il s'agit d'un usage non commercial du réseau (hormis renater). Quand aux problèmes de débits, France Telecom fait des essais d'accès Internet par technique ASDL, ainsi que le possibilités d'Internet par le câble. Ce sont des perspectives vraiment fabuleuses : permettre a un prix raisonnable une connexion illimitée. Au problème de l'équipement des foyers, je ne pense pas que le développement de WebTerminaux soit la bonne solution car un ordinateur complet est de plus en plus accessible, et ouvre une famille a d'autres applications telles que la gestion des comptes bancaires, et en particulier les logiciels éducatifs.

Egalement la cryptographie est un problème important, sachant que d'une part les protocoles utilises sur le réseau sont facilement trafiquables, et que l'on est jamais a l'abris d'un trou de sécurité informatique (rare sont les domaines qui n'ont pas eu de tels problèmes, d'après le CERT). Telles sont les principales idées de ma contribution. Amicalement.

Retour Sommaire Suite