Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

 

 

  Extrait des débats relatifs à la loi du 28 mars 1882 sur l'enseignement primaire obligatoire : L'instruction civique

Le duc de Broglie considère que l'instruction civique, « c'est l'amour de la Révolution française à l'état obligatoire » (10 juin 1881). Henri de Gavardie la juge de plus inutile pour les filles et propose à sa place des cours de cuisine : « Je vais vous demander, moi, quelque chose pour les filles : c'est de leur apprendre la cuisine ! [...] Il y a une foule de demandes de séparations de corps qui sont fondées purement et simplement sur le dédain des mères de famille au sujet de l'économie domestique. Un pauvre travailleur revient des champs, brisé de fatigue, et il trouve la marmite vide ! Savez-vous ce qui arrivera avec vos écoles stupides de filles ? Les femmes liront des romans et quand le pauvre mari viendra demander la nourriture gagnée par son travail, il trouvera la mémoire de sa moitié ornée, pleine et la soupe absente ! » (13 mars 1882)