Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi
relatif aux assistants maternels et aux assistants familiaux

Les résumés des débats

Elaborés par la Division des Archives du Sénat, ils vous permettent d'accéder aux principaux éléments des interventions en séance publique de chaque sénateur et, de là, au compte rendu intégral de leurs interventions. Ces résumés sont disponibles quelques semaines après la publication des débats par le Journal Officiel. Pour toute remarque sur ces résumés, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : tables@senat.fr.

Première lecture - 19 et 25 mai 2004


Recherche d'un élément du débat

DISCUSSION GENERALE

  • Marie-Josée ROIG, ministre de la famille et de l'enfance :
    données chiffrées. Importance de ce secteur d'activité. Politique volontariste gouvernementale tendant à améliorer la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Objectif de facilitation de l'accès des familles aux différents modes d'accueil. Mise en place de la prestation d'accueil du jeune enfant, PAJE. Développement de l'offre d'accueil individuelle. Reconnaissance des assistants maternels par la professionnalisation des métiers de l'accueil individuel et la revalorisation de leur statut. Distinction entre assistant maternel et assistant familial. Conditions d'octroi de l'agrément des professionnels. Renforcement du contrôle des assistants maternels et des familles d'accueil. Amélioration de la formation. Accompagnement et soutien des assistants maternels et familiaux. Amélioration des conditions de travail. Obligation d'un contrat de travail écrit. Sécurisation de la rémunération. Disposition en cas de suspension d'agrément. Organisation du temps de travail. Modification du droit aux congés. Elaboration d'une convention collective nationale. Souci de répondre aux attentes des professionnels et des parents. Financement de la réforme. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur de la commission des affaires sociales :
    souci de concilier les exigences des professionnels et des familles. Distinction entre assistants maternels et assistants familiaux. Priorité donnée à l'intérêt des enfants gardés ou placés. Intérêt du recours aux assistants maternels. Insuffisance du nombre des assistants maternels et des assistants familiaux. Urgence de l'amélioration du statut de ces professions. Souhaite la mise en place de filières adaptées dans les lycées professionnels. Propositions de la commission en matière d'agrément. Introduction d'une priorité pour les assistants maternels et familiaux dans l'attribution des logements sociaux. Mission des relais assistants maternels, les RAM. Spécificité française du statut des assistants familiaux. Utilité de la convention collective des assistants maternels. Revalorisation des salaires. Préférence donnée à des règles souples et simples aisément applicables. Souci d'éviter une aggravation des charges pesant sur les collectivités territoriales. Sous réserve de ses observations et amendements, la commission recommande l'adoption du projet de loi. (texte intégral du JO)
  • Françoise FÉRAT :
    se réjouit de l'examen de ce texte. Aboutissement d'un processus de concertation. Bien-fondé de la distinction proposée entre assistants maternels et assistants familiaux. Affirmation de leur statut répondant aux souhaits des professionnels. Problèmes rencontrés par les assistants. Légitimité d'une reconnaissance de ces professions. (texte intégral du JO)
  • Jean-Louis LORRAIN :
    revalorisation du statut des assistans maternels et familiaux. Importance numérique de cette profession. Rôle des collectivités locales. Exemple du Haut-Rhin. Historique du statut des assistants maternels. Projet de loi basé sur le dialogue et la concertation. Approbation des orientations du texte. Renforcement de l'attractivité de ces professions. Approbation des propositions de la commission concernant l'agrément et les relais assistants maternels, RAM. Interrogation sur l'état d'avancement de la convention collective. Souci d'éviter un alourdissement du budget des départements. Favorable au projet de loi. (texte intégral du JO)
  • Odette TERRADE :
    acuité du problème de la garde des enfants. Pénurie quantitative et qualitative des modes de garde disponibles. Absence de véritable choix. Consensus sur l'évolution du statut des assistants maternels. Absence de réelle volonté politique du Gouvernement de mettre en place un service diversifié de qualité. Choix de privilégier l'accueil individuel. Limites de la prestation d'accueil du jeune enfant, PAJE. Désapprobation de la politique familiale menée par le Gouvernement. Caractère insatisfaisant du texte. Absence de mesures détaillées dans plusieurs domaines. Divergence sur l'application des règles de droit commun du code du travail. Absence de réponse adéquate aux enjeux de la professionnalisation des assistants maternels et familiaux. Le groupe CRC suivra avec attention les débats. (texte intégral du JO)
  • Gisèle PRINTZ :
    évolution et croissance de la profession d'assistante maternelle. Données chiffrées. Inconvénient de la prestation d'accueil du jeune enfant, PAJE. Objectifs louables du texte. Nécessité de la distinction entre assistants maternels et familiaux. Regret du renvoi systématique à des décrets. Précarité de l'activité d'assistant maternel. Accueil favorable de la procédure d'agrément délivrée par le conseil général. Propositions portant sur le contenu de l'agrément. Absence de précision en matière de formation des assistants maternels. Attente en matière de politique familiale. Hommage à la profession d'assistants familiaux. Difficultés de cette profession. Problème de la précarité. Proposition d'amendements. Favorable à la réforme du régime de l'attente. Dureté des conditions de travail et des assistants familiaux. Manque de précision sur les mesures concernant la formation. Questions non prises en compte par le projet de loi en matière de droit syndical et de retraite. Texte répondant partiellement aux attentes des professionnels. Le groupe socialiste s'abstiendra. (texte intégral du JO)
  • Gisèle GAUTIER :
    texte répondant à une véritable attente des professionnels et des familles. Nécessaire distinction entre assistants maternels et familiaux. Rénovation du statut juridique des assistants maternels. Regret de l'absence de traitement global des modes de garde. Risque d'une hausse de la "garde au noir". Nécessité d'une souplesse en matière de temps de travail et de fixation des congés. Favorable à une formation de 60 heures consécutives pour les assistants maternels. Le groupe de l'UC votera le texte. (texte intégral du JO)
  • Alain GOURNAC :
    réponse à une véritable attente. Données chiffrées. Urgente nécessité de revaloriser la profession d'assistant maternel. Amélioration de la qualité de l'offre de garde. Approbation de la distinction entre assistants maternels et familiaux. Reconnaissance de l'importance du rôle éducatif de ces professionnels. Favorable à une priorité en matière d'attribution du logement social. Importance du volet formation. Votera ce texte. (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    réponse aux intervenants. Absence de transfert de compétences justifiant l'absence de compensation financière. Approbation des propositions en matière d'agrément. Etat d'avancement de la convention collective. Augmentation de l'offre de garde. Utilité de la prestation d'accueil du jeune enfant, PAJE. Précision sur la formation des assistants maternels. Intérêt partagé par tous pour ce texte. Se réjouit de la richesse des échanges. (texte intégral du JO)

DISCUSSION DES ARTICLES

Art. additionnel avant le titre Ier

  • Gisèle GAUTIER :
    soutient l'amendement n° 32 de M. Philippe Nogrix (rappel de la place de l'enfant au centre de la politique de la petite enfance) ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    s'en remet à la sagesse du Sénat pour l'amendement n° 32 de M. Philippe Nogrix (rappel de la place de l'enfant au centre de la politique de la petite enfance). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre de la famille et de l'enfance :
    s'en remet à la sagesse du Sénat pour l'amendement n° 32 de M. Philippe Nogrix (rappel de la place de l'enfant au centre de la politique de la petite enfance). (texte intégral du JO)

Art. additionnels avant l'art. 1er

  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    son amendement n° 1 : légalisation du principe des relais d'assistants maternels, RAM ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    accepte l'amendement n° 1 de la commission (légalisation du principe des relais d'assistants maternels, RAM). (texte intégral du JO)
  • Guy FISCHER :
    soutient l'amendement n° 47 de Mme Odette Terrade (référence explicite au rôle d'évaluation des besoins en professionnels qualifiés des commissions départementales de l'accueil des jeunes enfants) ; rejeté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    s'oppose à l'amendement n° 47 de Mme Odette Terrade (référence explicite au rôle d'évaluation des besoins en professionnels qualifiés des commissions départementales de l'accueil des jeunes enfants). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    sous réserve de l'adoption de sa proposition de modification, s'en remet à la sagesse du Gouvernement pour l'amendement n° 47 de Mme Odette Terrade (référence explicite au rôle d'évaluation des besoins en professionnels qualifiés des commissions départementales de l'accueil des jeunes enfants). (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    Après la modification de l'amendement précité n° 47 de Mme Odette Terrade, s'en remet à la sagesse du Sénat. (texte intégral du JO)
  • Nicolas ABOUT, président de la commission des affaires sociales :
    à titre personnel, s'abstiendra sur l'amendement n° 47 de Mme Odette Terrade (référence explicite au rôle d'évaluation des besoins en professionnels qualifiés des commissions départementales de l'accueil des jeunes enfants). (texte intégral du JO)

Art. 1er

(art. L. 214-6 nouveau du code de l'action sociale et des familles - Rôle de la commission départementale de l'accueil des jeunes enfants)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    son amendement n° 2 : représentativité des particuliers employeurs au sein des commissions départementales de l'accueil des jeunes enfants ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    accepte l'amendement n° 2 de la commission (représentativité des particuliers employeurs au sein des commissions départementales de l'accueil des jeunes enfants). (texte intégral du JO)
son amendement n° 66 : correction d'une erreur matérielle ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 66 du Gouvernement (correction d'une erreur matérielle). (texte intégral du JO)
  • Art. 2

    (art. L. 221-2 du code de l'action sociale et des familles - Projet de service de l'aide sociale à l'enfance)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 3 : intégration des assistants familiaux au sein des équipes pluridisciplinaires chargées du suivi de placements d'enfants ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      accepte l'amendement n° 3 de la commission (intégration des assistants familiaux au sein des équipes pluridisciplinaires chargées du suivi de placements d'enfants). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      le groupe CRC votera l'amendement n° 3 de la commission (intégration des assistants familiaux au sein des équipes pluridisciplinaires chargées du suivi de placements d'enfants). (texte intégral du JO)
    • Gisèle PRINTZ :
      le groupe socialiste votera l'amendement n° 3 de la commission (intégration des assistants familiaux au sein des équipes pluridisciplinaires chargées du suivi de placements d'enfants). (texte intégral du JO)

    Art. 5

    (art. L. 421-2 à L. 421-5 nouveaux du code de l'action sociale et des familles - Définition du métier d'assistant familial et dispositions relatives à l'agrément des assistants maternels et des assistants familiaux)
    • Jean-Pierre VIAL :
      son amendement n° 37 : délivrance de l'agrément par le président du conseil général après consultation de la commission d'agrément ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      demande le retrait de l'amendement n° 37 de M. Jean-Pierre Vial (délivrance de l'agrément par le président du conseil général après consultation de la commission d'agrément). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 37 de M. Jean-Pierre Vial (délivrance de l'agrément par le président du conseil général après consultation de la commission d'agrément). (texte intégral du JO)
    son amendement n° 67 : allégement de la procédure permettant de réserver l'évaluation des capacités éducatives lors de l'agrément aux seuls assistants maternels ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 67 du Gouvernement (allégement de la procédure permettant de réserver l'évaluation des capacités éducatives lors de l'agrément aux seuls assistants maternels). (texte intégral du JO)
  • Gisèle PRINTZ :
    son amendement n° 19 : évaluation des capacités éducatives selon des critères nationaux ; rejeté. (texte intégral du JO)
  • Roland MUZEAU :
    soutient l'amendement n° 48 de Mme Odette Terrade (évaluation des capacités éducatives selon des critères nationaux) ; rejeté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    s'oppose aux amendements analogues n° 19 de Mme Gisèle Printz et n° 48 de Mme Odette Terrade (évaluation des capacités éducatives selon des critères nationaux). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    s'oppose aux amendements analogues n° 19 de Mme Gisèle Printz et n° 48 de Mme Odette Terrade (évaluation des capacités éducatives selon des critères nationaux). (texte intégral du JO)
  • Roland MUZEAU :
    réfute l'accusation de volonté de nationalisation. (texte intégral du JO)
  • Jean-Louis LORRAIN :
    défavorable aux amendements analogues n° 19 de Mme Gisèle Printz et n° 48 de Mme Odette Terrade (évaluation des capacités éducatives selon des critères nationaux). Confusion entre l'évaluation de la capacité éducative et de la connaissance éducative. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    son amendement n° 4 : conditions du renouvellement automatique et sans limitation de durée de l'agrément des assistants familiaux ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    accepte l'amendement n° 4 de la commission (conditions du renouvellement automatique et sans limitation de durée de l'agrément des assistants familiaux). (texte intégral du JO)
  • son amendement n° 68 : rédaction ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 68 du Gouvernement (rédaction). (texte intégral du JO)
  • Françoise FÉRAT :
    soutient l'amendement n° 42 de Mme Valérie Létard (obligation de motiver le refus de l'agrément) ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 42 de Mme Valérie Létard (obligation de motiver le refus de l'agrément). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    s'en remet à la sagesse du Sénat pour l'amendement n° 42 de Mme Valérie Létard (obligation de motiver le refus de l'agrément). (texte intégral du JO)
  • Gisèle PRINTZ :
    ses amendements n° 21  : distinction entre enfants scolarisés et enfants non scolarisés et n° 20  : suppression de l'âge des mineurs dans l'agrément ; rejetés. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    s'oppose aux amendements de Mme Gisèle Printz n° 21 (distinction entre enfants scolarisés et enfants non scolarisés) et n° 20 (suppression de l'âge des mineurs dans l'agrément). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    s'oppose aux amendements de Mme Gisèle Printz n° 21 (distinction entre enfants scolarisés et enfants non scolarisés) et n° 20 (suppression de l'âge des mineurs dans l'agrément). (texte intégral du JO)
  • Odette TERRADE :
    ses amendements n° 49  : limitation absolue à trois du nombre d'enfants pouvant être accueillis et n° 50  : encadrement des dérogations au nombre d'enfants pouvant être accueillis ; rejetés. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    s'oppose à l'amendement n° 49 de Mme Odette Terrade (limitation absolue à trois du nombre d'enfants pouvant être accueillis). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    s'oppose à l'amendement n° 49 de Mme Odette Terrade (limitation absolue à trois du nombre d'enfants pouvant être accueillis). (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    ses amendements n° 5  : limitation à six du nombre total d'enfants pouvant être accueillis par un assistant maternel ; adopté ; et n° 6  : introduction de la notion d'accueil périscolaire dans l'octroi des dérogations au nombre d'enfants pouvant être accueillis ; retiré. S'oppose à l'amendement n° 50 de Mme Odette Terrade (encadrement des dérogations au nombre d'enfants pouvant être accueillis). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    accepte l'amendement n° 6 de la commission (introduction de la notion d'accueil périscolaire dans l'octroi des dérogations au nombre d'enfants pouvant être accueillis) et s'oppose à l'amendement n° 50 de Mme Odette Terrade (encadrement des dérogations au nombre d'enfants pouvant être accueillis). Accepte l'amendement n° 5 de la commission (limitation à six du nombre total d'enfants pouvant être accueillis par un assistant maternel) sous réserve d'une modification. Son amendement n° 76 : limitation à trois du nombre d'enfants pouvant être accueillis simultanément et à six au total ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 76 du Gouvernement (limitation à trois du nombre d'enfants pouvant être accueillis simultanément et à six au total). (texte intégral du JO)
  • son amendement n° 7 : autorisation d'accueil simultané de plus de trois enfants dans la limite de six au total ; retiré. (texte intégral du JO)
  • Guy FISCHER :
    soutient l'amendement n° 51 de Mme Odette Terrade (financement du transfert des compétences aux départements) ; rejeté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    demande le retrait de l'amendement n° 51 de Mme Odette Terrade (financement du transfert des compétences aux départements). Prévision d'un mécanisme de compensation dans un amendement ultérieur de la commission. (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    s'oppose à l'amendement n° 51 de Mme Odette Terrade (financement du transfert des compétences aux départements). (texte intégral du JO)
  • Gisèle PRINTZ :
    son amendement n° 22 : suppression de la référence à l'âge des enfants ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 22 de Mme Gisèle Printz (suppression de la référence à l'âge des enfants). (texte intégral du JO)
  • Marie-Josée ROIG, ministre :
    s'en remet à la sagesse du Sénat pour l'amendement n° 22 de Mme Gisèle Printz (suppression de la référence à l'âge des enfants). (texte intégral du JO)
  • Art. additionnel après l'art. 5

    • Alain VASSELLE :
      son amendement n° 31 : reconnaissance du service indirect de garde et de restauration apporté par les assistants maternels et exonération des communes de résidence de la participation financière à la scolarisation des enfants dans une autre commune ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'en remet à la sagesse du Sénat pour l'amendement n° 31 de M. Alain Vasselle (reconnaissance du service indirect de garde et de restauration apporté par les assistants maternels et exonération des communes de résidence de la participation financière à la scolarisation des enfants dans une autre commune). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 31 de M. Alain Vasselle (reconnaissance du service indirect de garde et de restauration apporté par les assistants maternels et exonération des communes de résidence de la participation financière à la scolarisation des enfants dans une autre commune). Dispositions relevant du domaine réglementaire. (texte intégral du JO)
    • Paul GIROD :
      favorable à l'amendement n° 31 de M. Alain Vasselle (reconnaissance du service indirect de garde et de restauration apporté par les assistants maternels et exonération des communes de résidence de la participation financière à la scolarisation des enfants dans une autre commune). Désaccord sur l'interprétation du Gouvernement. Son expérience de maire d'une petite commune rurale. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      Distinction entre scolarisation et garde maternelle. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      propose l'insertion de l'amendement n° 31 de M. Alain Vasselle précité dans le titre IV du projet de loi. (texte intégral du JO)
    • Roland MUZEAU :
      défavorable à l'amendement n° 31 de M. Alain Vasselle (reconnaissance du service indirect de garde et de restauration apporté par les assistants maternels et exonération des communes de résidence de la participation financière à la scolarisation des enfants dans une autre commune). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      le groupe CRC votera contre l'amendement n° 31 de M. Alain Vasselle (reconnaissance du service indirect de garde et de restauration apporté par les assistants maternels et exonération des communes de résidence de la participation financière à la scolarisation des enfants dans une autre commune). (texte intégral du JO)

    Art. 6

    (art. L. 421-6 à L. 421-12 nouveaux du code de l'action sociale et des familles - Dispositions relatives à la notification et à la motivation des décisions d'agréments, aux conditions de logement et à l'assurance des assistants maternels et familiaux)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 8 : délai de notification de la décision du président du conseil général pour les demandes d'agrément fixé à trois mois pour les assistants maternels et quatre mois pour les assistants familiaux ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Roland MUZEAU :
      soutient l'amendement n° 52 de Mme Odette Terrade (fixation à quatre mois du délai de notification de la décision du président du conseil général pour les demandes d'agrément) ; devenu sans objet. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 52 de Mme Odette Terrade (fixation à quatre mois du délai de notification de la décision du président du conseil général pour les demandes d'agrément). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      accepte l'amendement n° 8 de la commission (délai de notification de la décision du président du conseil général pour les demandes d'agrément fixé à trois mois pour les assistants maternels et quatre mois pour les assistants familiaux). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 53 : maintien du principe de motivation de la décision de modification de l'agrément ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      Sous réserve d'une modification, accepte l'amendement n° 53 de Mme Odette Terrade (maintien du principe de motivation de la décision de modification de l'agrément). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'en remet à la sagesse du Sénat pour l'amendement n° 53 de Mme Odette Terrade (maintien du principe de motivation de la décision de modification de l'agrément). (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 73 : correction d'une erreur matérielle ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      accepte l'amendement n° 73 de la commission (correction d'une erreur matérielle). (texte intégral du JO)
    son amendement n° 69 : rédaction ; adopté. (texte intégral du JO)
  • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
    accepte l'amendement n° 69 du Gouvernement (rédaction). (texte intégral du JO)
  • Art. 7

    (art. L. 421-14 et L. 421-15 nouveaux du code de l'action sociale et des familles - Formation des assistants maternels et des assistants familiaux)
    • Françoise FÉRAT :
      soutient l'amendement n° 33 de Mme Gisèle Gautier (obligation d'une formation de soixante heures préalable à tout accueil d'enfant) ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 54 : obligation d'une formation de soixante heures pour les assistants maternels ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      demande le retrait des amendements portant sur le même objet n° 33 de Mme Gisèle Gautier et n° 54 de Mme Odette Terrade (obligation d'une formation de soixante heures pour les assistants maternels). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose aux amendements portant sur le même objet n° 33 de Mme Gisèle Gautier et n° 54 de Mme Odette Terrade (obligation d'une formation de soixante heures pour les assistants maternels). (texte intégral du JO)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 23 : obligation de suivre la formation dans les deux mois qui précèdent l'accueil du premier enfant ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 23 de Mme Gisèle Printz (obligation de suivre la formation dans les deux mois qui précèdent l'accueil du premier enfant). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 23 de Mme Gisèle Printz (obligation de suivre la formation dans les deux mois qui précèdent l'accueil du premier enfant). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 55 : organisation du stage préparatoire à l'accueil d'enfants sous la responsabilité du département, durée et validation de ce stage ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur de la commission des affaires sociales :
      s'oppose à l'amendement n° 55 de Mme Odette Terrade (organisation du stage préparatoire à l'accueil d'enfants sous la responsabilité du département, durée et validation de ce stage). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre de la famille et de l'enfance :
      demande le retrait de l'amendement n° 55 de Mme Odette Terrade (organisation du stage préparatoire à l'accueil d'enfants sous la responsabilité du département, durée et validation de ce stage). (texte intégral du JO)
    • Guy FISCHER :
      soutient l'amendement n° 56 de Mme Odette Terrade (détermination de la rémunération d'attente des assistants familiaux) ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 56 de Mme Odette Terrade (détermination de la rémunération d'attente des assistants familiaux). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 56 de Mme Odette Terrade (détermination de la rémunération d'attente des assistants familiaux). (texte intégral du JO)
    • Gisèle GAUTIER :
      soutient l'amendement n° 40 de Mme Françoise Férat (accompagnement de l'assistant familial dans les deux semaines qui suivent l'accueil du premier enfant) ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      souhaite connaître l'avis du Gouvernement sur l'amendement n° 40 de Mme Françoise Férat (accompagnement de l'assistant familial dans les deux semaines qui suivent l'accueil du premier enfant). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 40 de Mme Françoise Férat (accompagnement de l'assistant familial dans les deux semaines qui suivent l'accueil du premier enfant). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 57 : obligation pour les assistants familiaux de suivre une formation spécifique qualifiante au cours des premières années d'activité professionnelle ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 57 de Mme Odette Terrade (obligation pour les assistants familiaux de suivre une formation spécifique qualifiante au cours des premières années d'activité professionnelle). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 57 de Mme Odette Terrade (obligation pour les assistants familiaux de suivre une formation spécifique qualifiante au cours des premières années d'activité professionnelle). (texte intégral du JO)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 24 : validation de la formation selon des critères nationaux ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 24 de Mme Gisèle Printz (validation de la formation selon des critères nationaux). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 24 de Mme Gisèle Printz (validation de la formation selon des critères nationaux). (texte intégral du JO)
    • Guy FISCHER :
      favorable à l'amendement n° 24 de Mme Gisèle Printz (validation de la formation selon des critères nationaux). (texte intégral du JO)
    • Jean CHÉRIOUX :
      défavorable à l'amendement n° 24 de Mme Gisèle Printz (validation de la formation selon des critères nationaux). (texte intégral du JO)

    Art. additionnels après l'art. 7

    • Guy FISCHER :
      soutient l'amendement n° 58 de Mme Odette Terrade (possibilité de validation des acquis de l'expérience pour les assistants maternels ou familiaux employés par une personne morale de droit public justifiant de cinq ans d'ancienneté) ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 58 de Mme Odette Terrade (possibilité de validation des acquis de l'expérience pour les assistants maternels ou familiaux employés par une personne morale de droit public justifiant de cinq ans d'ancienneté). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 58 de Mme Odette Terrade (possibilité de validation des acquis de l'expérience pour les assistants maternels ou familiaux employés par une personne morale de droit public justifiant de cinq ans d'ancienneté). (texte intégral du JO)
    • Guy FISCHER :
      soutient l'amendement n° 59 de Mme Odette Terrade (rapport sur les mesures envisageables pour favoriser la retraite à taux plein des assistants maternels et familiaux) ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 59 de Mme Odette Terrade (rapport sur les mesures envisageables pour favoriser la retraite à taux plein des assistants maternels et familiaux). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 59 de Mme Odette Terrade (rapport sur les mesures envisageables pour favoriser la retraite à taux plein des assistants maternels et familiaux). (texte intégral du JO)
    • André VÉZINHET :
      favorable à l'amendement n° 59 de Mme Odette Terrade (rapport sur les mesures envisageables pour favoriser la retraite à taux plein des assistants maternels et familiaux). (texte intégral du JO)

    Art. 8

    (art. L. 421-16 nouveau du code de l'action sociale et des familles - Contenu du contrat d'accueil et définition de l'accueil continu par un assistant familial)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 25 : substitution de la notion de "remplacement temporaire à domicile de l'assistant familial" par celle de "surveillance du mineur accueilli" en cas d'absence momentanée de l'assistant maternel ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 25 de Mme Gisèle Printz (substitution de la notion de "remplacement temporaire à domicile de l'assistant familial" par celle de "surveillance du mineur accueilli" en cas d'absence momentanée de l'assistant maternel). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 25 de Mme Gisèle Printz (substitution de la notion de "remplacement temporaire à domicile de l'assistant familial" par celle de "surveillance du mineur accueilli" en cas d'absence momentanée de l'assistant maternel). (texte intégral du JO)

    Division et art. additionnels après l'art. 10

    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      ses amendements n° 9  : insertion d'une division additionnelle "Dispositions modifiant le code de la construction et l'habitation", et n° 10  : attribution prioritaire des logements sociaux aux assistants maternels ou familiaux agréés ; adoptés. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      accepte les amendements de la commission n° 9 (insertion d'une division additionnelle "Dispositions modifiant le code de la construction et l'habitation") et n° 10 (attribution prioritaire des logements sociaux aux assistants maternels ou familiaux agréés). (texte intégral du JO)
    • André VÉZINHET :
      défavorable à l'amendement n° 10 de la commission (attribution prioritaire des logements sociaux aux assistants maternels ou familiaux agréés). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      défavorable à l'amendement n° 10 de la commission (attribution prioritaire des logements sociaux aux assistants maternels ou familiaux agréés). (texte intégral du JO)

    Art. 11

    (art. L. 773-1 et L. 773-2, L. 773-4 à L. 773-6 nouveaux, L. 773-8 et L. 773-9 nouveaux ; L. 773-12 à L. 773-14 nouveaux, L. 773-17 nouveau, L. 773-21 à L. 773-28 nouveaux du code du travail - Restructuration du titre VII du livre VII du code du travail)

    Art. 13

    (art. L. 773-3 nouveau du code du travail - Obligation d'un contrat de travail écrit entre un assistant maternel ou familial et son employeur)
    • Gisèle GAUTIER :
      soutient les amendements de Mme Valérie Létard n° 43 (référence dans le contrat de travail à la décision d'agrément délivrée par le président du conseil général et à la garantie d'assurance souscrite par les intéressés) ; adopté, et n° 44 (renvoi aux conseils des prud'hommes des litiges relatifs à l'exécution et à la résiliation du contrat) ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      sur les amendements de Mme Valérie Létard, accepte le n° 43 (référence dans le contrat de travail à la décision d'agrément délivrée par le président du conseil général et à la garantie d'assurance souscrite par les intéressés) et demande l'avis du Gouvernement sur le n° 44 (renvoi aux conseils des prud'hommes des litiges relatifs à l'exécution et à la résiliation du contrat). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      sur les amendements de Mme Valérie Létard, s'en remet à la sagesse du Sénat pour le n° 43 (référence dans le contrat de travail à la décision d'agrément délivrée par le président du conseil général et à la garantie d'assurance souscrite par les intéressés) et demande le retrait du n° 44 (renvoi aux conseils des prud'hommes des litiges relatifs à l'exécution et à la résiliation du contrat). (texte intégral du JO)

    Art. 14

    (art. L. 773-4 à L. 773-6 nouveaux du code du travail - Décret relatif aux indemnités d'entretien et aux fournitures et rémunération des assistants maternels ou des assistants familiaux pendant leur période de formation)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 26 : fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 26 de Mme Gisèle Printz (fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 26 de Mme Gisèle Printz (fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant). (texte intégral du JO)
    • André VÉZINHET :
      favorable à l'amendement n° 26 de Mme Gisèle Printz (fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant). (texte intégral du JO)
    • Jean CHÉRIOUX :
      défavorable à l'amendement n° 26 de Mme Gisèle Printz (fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant). (texte intégral du JO)
    • Gérard DÉRIOT :
      défavorable à l'amendement n° 26 de Mme Gisèle Printz (fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant). (texte intégral du JO)
    • Guy FISCHER :
      favorable à l'amendement n° 26 de Mme Gisèle Printz (fixation sur le plan national des indemnités et fournitures destinées à l'entretien de l'enfant). (texte intégral du JO)

    Art. 15

    (art. L. 773-7 du code du travail - Définition par voie réglementaire des mentions du contrat de travail)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 11 : renvoi du complément ou de l'adaptation de ces dispositions à une convention ou un accord collectif étendu ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      accepte l'amendement n° 11 de la commission (renvoi du complément ou de l'adaptation de ces dispositions à une convention ou un accord collectif étendu). (texte intégral du JO)

    Art. 18

    (art. L. 773-10 et L. 773-11 du code du travail - Limitation du temps de travail des assistants maternels)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 12 : fixation de la durée maximale quotidienne de travail ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      accepte l'amendement n° 12 de la commission (fixation de la durée maximale quotidienne de travail). (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      ses amendements n° 13  : suppression d'un décret fixant les conditions de dérogation à la durée du temps de travail ; et n° 14  : fixation d'un plafond annuel d'heures de travail ; adoptés. S'oppose à l'amendement n° 60 de Mme Odette Terrade (abaissement de la durée moyenne hebdomadaire du temps de travail). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'en remet à la sagesse du Sénat pour les amendements de la commission n° 13 (suppression d'un décret fixant les conditions de dérogation à la durée du temps de travail) et n° 14 (fixation d'un plafond annuel d'heures de travail). S'oppose à l'amendement n° 60 de Mme Odette Terrade (abaissement de la durée moyenne hebdomadaire du temps de travail). (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 60 : abaissement de la durée moyenne hebdomadaire du temps de travail ; rejeté. (texte intégral du JO)

    Art. 19

    (art. L. 773-12, L. 773-13 et L. 773-14 du code du travail - Rupture du contrat de travail des assistants maternels employés par des particuliers)
    • Valérie LÉTARD :
      son amendement n° 45 : motivation de la rupture du contrat de travail ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      demande le retrait de l'amendement n° 45 de Mme Valérie Létard (motivation de la rupture du contrat de travail). Son amendement n° 15 : versement d'une indemnité compensatrice au profit de l'employeur en cas d'inobservation du préavis de départ par l'assistant maternel ; adopté. Estime les amendements portant sur le même objet n° 35 de Mme Gisèle Gautier et n° 61 de Mme Odette Terrade satisfaits par son amendement n° 15 précité. (texte intégral du JO)
    • Françoise FÉRAT :
      soutient l'amendement n° 35 de Mme Gisèle Gautier (versement d'une indemnité compensatrice au profit de l'employeur en cas d'inobservation du préavis de départ par l'assistant maternel) ; devenu sans objet. (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 61 : versement d'une indemnité compensatrice au profit de l'employeur en cas d'inobservation du préavis de départ par l'assistant maternel ; devenu sans objet. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre de la famille et de l'enfance :
      accepte les amendements portant sur le même objet n° 15 de la commission, n° 35 de Mme Gisèle Gautier et n° 61 de Mme Odette Terrade (versement d'une indemnité compensatrice au profit de l'employeur en cas d'inobservation du préavis de départ par l'assistant maternel). (texte intégral du JO)

    Art. 20

    (art. L. 773-16 du code du travail - Fixation des congés des assistants maternels employés par des particuliers)

    Art. 23

    (art. L. 773-19 du code du travail - Licenciement pour motif réel et sérieux des assistants maternels et familiaux employés par des personnes morales de droit privé)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 27 : justification par des motifs réels et sérieux du licenciement d'un assistant familial ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 27 de Mme Gisèle Printz (justification par des motifs réels et sérieux du licenciement d'un assistant familial). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 27 de Mme Gisèle Printz (justification par des motifs réels et sérieux du licenciement d'un assistant familial). (texte intégral du JO)

    Art. 24

    (art. L. 773-20 du code du travail - Devenir du contrat de travail en cas de suspension d'agrément)
    • Odette TERRADE :
      maintien nécessaire de la rémunération de l'assistant maternel. Dispositif d'accompagnement psychologique. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      son amendement n° 70 : remplacement de la garantie de rémunération par une indemnité compensatrice ; adopté. S'oppose à l'amendement n° 46 de Mme Valérie Létard (dispense de la rémunération du préavis en cas de licenciement de l'assistant maternel à la suite d'un retrait d'agrément). (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      accepte l'amendement n° 70 du Gouvernement (remplacement de la garantie de rémunération par une indemnité compensatrice). Souhaite connaître l'avis du Gouvernement sur l'amendement n° 46 de Mme Valérie Létard (dispense de la rémunération du préavis en cas de licenciement de l'assistant maternel à la suite d'un retrait d'agrément). (texte intégral du JO)
    • Valérie LÉTARD :
      son amendement n° 46 : dispense de la rémunération du préavis en cas de licenciement de l'assistant maternel à la suite d'un retrait d'agrément ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Nicolas ABOUT, président de la commission des affaires sociales :
      interrogation sur la rémunération du préavis de l'assistant maternel et son exécution en cas de retrait de l'agrément. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 16 : suppression de l'accompagnement psychologique de l'assistant maternel ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      demande le retrait de l'amendement n° 16 de la commission (suppression de l'accompagnement psychologique de l'assistant maternel). (texte intégral du JO)

    Art. 26

    (art. L. 773-25 du code du travail - Régime de l'attente applicable aux assistants maternels employés par des personnes morales de droit privé)

    Art. additionnel avant l'art. 27

    • Joël BILLARD :
      soutient l'amendement n° 38 de M. Jean-Pierre Vial (extension aux personnes morales de droit public des dispositions des articles 27, 28 et 29) ; retiré. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      souhaite connaître l'avis du Gouvernement sur l'amendement n° 38 de M. Jean-Pierre Vial (extension aux personnes morales de droit public des dispositions des articles 27, 28 et 29). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      demande le retrait de l'amendement n° 38 de M. Jean-Pierre Vial (extension aux personnes morales de droit public des dispositions des articles 27, 28 et 29). (texte intégral du JO)

    Art. 27

    (art. L. 773-26 et L. 773-27 du code du travail - Nouvelle structure de rémunération et renforcement du régime de l'attente des assistants familiaux employés par des personnes morales de droit privé)
    • Guy FISCHER :
      soutient l'amendement n° 62 de Mme Odette Terrade (fixation à 169 fois le SMIC horaire de la rémunération mensuelle minimale pour un seul enfant accueilli) ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 62 de Mme Odette Terrade (fixation à 169 fois le SMIC horaire de la rémunération mensuelle minimale pour un seul enfant accueilli). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 62 de Mme Odette Terrade (fixation à 169 fois le SMIC horaire de la rémunération mensuelle minimale pour un seul enfant accueilli). (texte intégral du JO)
    • Éric DOLIGÉ :
      soutient l'amendement n° 39 de M. Jean-Pierre Vial (rupture du contrat de travail incombant à l'assistant maternel en cas de refus répété dans un délai d'un an d'accueillir les mineurs présentés) ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      accepte l'amendement n° 39 de M. Jean-Pierre Vial (rupture du contrat de travail incombant à l'assistant maternel en cas de refus répété dans un délai d'un an d'accueillir les mineurs présentés). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 39 de M. Jean-Pierre Vial (rupture du contrat de travail incombant à l'assistant maternel en cas de refus répété dans un délai d'un an d'accueillir les mineurs présentés). (texte intégral du JO)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 28 : fixation à quatre mois de la durée maximale de l'indemnité d'attente ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 28 de Mme Gisèle Printz (fixation à quatre mois de la durée maximale de l'indemnité d'attente). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 28 de Mme Gisèle Printz (fixation à quatre mois de la durée maximale de l'indemnité d'attente). (texte intégral du JO)

    Art. 28

    (art. L. 773-28 du code du travail - Droit aux congés des assistants familiaux employés par des personnes morales de droit privé)
    • Odette TERRADE :
      son amendement n° 63 : référence à la prise en compte de l'intérêt de l'enfant lors de la fixation des congés de l'assistant familial ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      accepte l'amendement n° 63 de Mme Odette Terrade (référence à la prise en compte de l'intérêt de l'enfant lors de la fixation des congés de l'assistant familial). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 63 de Mme Odette Terrade (référence à la prise en compte de l'intérêt de l'enfant lors de la fixation des congés de l'assistant familial). (texte intégral du JO)
    • Gisèle PRINTZ :
      son amendement n° 30 : alignement du droit à congés rémunérés des assistants familiaux sur celui des personnels titulaires de la fonction publique ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 30 de Mme Gisèle Printz (alignement du droit à congés rémunérés des assistants familiaux sur celui des personnels titulaires de la fonction publique). Son amendement n° 17 : institution d'un report de congés au bénéfice des assistants familiaux ayant pris leurs congés annuels en compagnie des enfants qui leur sont confiés ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 30 de Mme Gisèle Printz (alignement du droit à congés rémunérés des assistants familiaux sur celui des personnels titulaires de la fonction publique) et accepte l'amendement n° 17 de la commission (institution d'un report de congés au bénéfice des assistants familiaux ayant pris leurs congés annuels en compagnie des enfants qui leur sont confiés). (texte intégral du JO)

    Art. additionnel avant l'art. 30

    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      son amendement n° 18 : compensation par l'Etat des charges résultant de l'extension de compétences des départements ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      demande le retrait de l'amendement n° 18 de la commission (compensation par l'Etat des charges résultant de l'extension de compétences des départements). (texte intégral du JO)
    • Michel MERCIER :
      favorable à l'amendement n° 18 de la commission (compensation par l'Etat des charges résultant de l'extension de compétences des départements). (texte intégral du JO)
    • Guy FISCHER :
      le groupe CRC votera l'amendement n° 18 de la commission (compensation par l'Etat des charges résultant de l'extension de compétences des départements). (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre GODEFROY :
      le groupe socialiste s'abstiendra lors du vote de l'amendement n° 18 de la commission (compensation par l'Etat des charges résultant de l'extension de compétences des départements). (texte intégral du JO)

    Art. 30

    (art. L. 131-2, L. 952-1 et L. 952-6 du code du travail - Dispositions diverses et financement de la formation professionnelle continue)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      son amendement n° 71 : suppression des paragraphes II et III de cet article élargissant l'obligation de financement de la formation professionnelle continue des assistants maternels ou familiaux aux employeurs de moins de dix salariés et aux particuliers ; adopté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      accepte l'amendement n° 71 du Gouvernement (suppression des paragraphes II et III de cet article élargissant l'obligation de financement de la formation professionnelle continue des assistants maternels ou familiaux aux employeurs de moins de dix salariés et aux particuliers). (texte intégral du JO)

    Art. additionnel après l'art. 30

    • Jean-Pierre GODEFROY :
      son amendement n° 41 : rapport au Parlement sur les possibilités d'intégration des assistants maternels et familiaux employés par des personnes morales de droit public dans la fonction publique territoriale ; rejeté. (texte intégral du JO)
    • Jean-Pierre FOURCADE, rapporteur :
      s'oppose à l'amendement n° 41 de M. Jean-Pierre Godefroy (rapport au Parlement sur les possibilités d'intégration des assistants maternels et familiaux employés par des personnes morales de droit public dans la fonction publique territoriale). (texte intégral du JO)
    • Marie-Josée ROIG, ministre :
      s'oppose à l'amendement n° 41 de M. Jean-Pierre Godefroy (rapport au Parlement sur les possibilités d'intégration des assistants maternels et familiaux employés par des personnes morales de droit public dans la fonction publique territoriale). (texte intégral du JO)

    Art. 31

    (art L. 133-6-1 du code de l'action sociale et des familles et art. 80 sexies du code général des impôts - Harmonisation rédactionnelle dans le code de l'action sociale et des familles et le code général des impôts)

    Art. 33

    (dispositions transitoires en matière de formation des assistants maternels)

    EXPLICATIONS DE VOTE SUR L'ENSEMBLE

    • Janine ROZIER :
      objectif de ce texte d'amélioration et de promotion de la qualité de l'accueil des enfants et d'intégration professionnelle des accueillants. Reconnaissance de ces professions. Apport du Sénat. Remerciements. Le groupe UMP votera ce texte. (texte intégral du JO)
    • Gilbert BARBIER :
      développement de la garde rémunérée d'enfants. Urgence de cette réforme. Rapprochement avec le droit commun du travail. Hommage au travail du rapporteur. La majorité du groupe du RDSE votera ce texte. (texte intégral du JO)
    • Odette TERRADE :
      caractère constructif de ce débat. Absence d'élément de rapprochement avec le droit commun du travail. Non-intégration des assistants familiaux ou maternels dans la fonction publique territoriale. Manque de réponse adéquate sur la professionnalisation de ce métier. Le groupe CRC s'abstiendra lors du vote de ce texte. (texte intégral du JO)
    • Gisèle PRINTZ :
      rejet de presque tous les amendements du groupe socialiste tendant à une amélioration de la reconnaissance des assistants maternels et familiaux. Le groupe socialiste s'abstiendra lors du vote de ce texte. (texte intégral du JO)
    • Adrien GOUTEYRON :
      votera ce texte. Apport du Sénat. Nécessité d'une coexistence de plusieurs modes de garde d'enfants. Effort des collectivités locales. Hommage au travail du rapporteur. Compte épargne temps. (texte intégral du JO)
    • Nicolas ABOUT, président de la commission des affaires sociales :
      hommage au travail du rapporteur. Remerciements. (texte intégral du JO)