Allez au contenu, Allez à la navigation

Statuts des professeurs d'enseignements artistiques territoriaux

9e législature

Question écrite n° 13660 de M. Charles-Edmond Lenglet (Somme - R.D.E.)

publiée dans le JO Sénat du 07/02/1991 - page 230

M. Charles-Edmond Lenglet appelle l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur le projet de décret portant statut particulier des directeurs, professeurs et adjoints d'enseignement artistique (musique, danse, art dramatique, arts plastiques et graphiques) présenté par le ministère de l'intérieur. Ce projet de décret suscite une vive émotion parmi les catégories intéressées qui craignent que, sous prétexte de créer un cadre statutaire qui fait défaut, on cherche à supprimer les aspects positifs des structures actuelles et qu'une politique de rabais ne vienne niveler par le bas un enseignement artistique déjà insuffisant. C'est pourquoi il lui demande s'il compte réexaminer d'urgence ce projet de décret dans son ensemble après concertation avec les personnels concernés.



Réponse du ministère : Intérieur

publiée dans le JO Sénat du 30/05/1991 - page 1113

Réponse. - Les projets de décret relatifs aux cadres d'emplois de l'enseignement artistique ont été approuvés par le conseil supérieur de la fonction publique territoriale le 21 février dernier, à l'issue d'une large concertation, tant avec les organisations syndicales et les élus qu'avec les représentants des professions intéressées. Le cadre d'emplois des directeurs d'établissements d'enseignement artistique territoriaux concerne les directeurs adjoints des établissements d'enseignement artistique contrôlés par l'Etat. Les conditions actuelles de recrutement sont élargies puisque les directeurs d'établissements d'enseignement des beaux-arts peuvent également être recrutés parmi les personnes justifiant d'une pratique artistique appréciée par le ministre chargé de la culture, après avis d'une commission. La carrière de ces agents est améliorée, puisque l'indice brut terminal des directeurs de conservatoires nationaux de région passe de 896 à 950, avec un échelon exceptionnel doté de l'indice brut 1015, l'indice brut terminal des directeurs d'école nationale de musique passant de 881 à 920, avec un échelon exceptionnel doté de l'indice brut 950. Le cadre d'emplois des professeurs d'enseignement artistique, pour lesquels les conditions actuelles de recrutement sont également étendues aux candidats justifiant, pour l'enseignement des arts plastiques, d'une certaine pratique artistique, concerne les professeurs des écoles contrôlées ou agréées par l'Etat. La carrière des professeurs est améliorée, l'indice terminal étant porté pour la hors-classe à l'indice brut 901. Les obligations hebdomadaires de service de 16 heures d'enseignement sont maintenues. Le cadre d'emplois des assistants spécialisés d'enseignement artistique a été créé pour prendre en compte la création de diplôme d'Etat dans les domaines de la musique et de la danse. Les membres de ce cadre d'emplois, qui bénéficieront d'une échelle indiciaire allant jusqu'à l'indice brut 625, seront chargés de tâches d'enseignement et également d'assistance technique et pédagogique aux professeurs de musique, de danse et d'arts plastiques. Enfin, le cadre d'emplois des assistants d'enseignement artistique regroupera les agents chargés d'assister les enseignants dans toute les disciplines artistiques, reprenant en cela la définition actuelle des tâches prévues par le statut général du personnel communal. Une revalorisation indiciaire de la carrière a été également mise en place. L'ensemble de ces textes, qui doit préalablement être soumis à l'examen du Conseil d'Etat, devrait être publié prochainement.