Allez au contenu, Allez à la navigation

Autoroute A 75, Clermont-Ferrand - Béziers

9e législature

Question écrite n° 18440 de M. Roger Rigaudière (Cantal - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 14/11/1991 - page 2513

M. Roger Rigaudière attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, du logement, des transports et de l'espace sur l'inquiétude née des restrictions budgétaires annoncées en matière d'équipements routiers et surtout autoroutiers. Ces restrictions en effet pèsent lourdement sur les programmes engagés dans notre région : autoroute A 75, Clermont-Ferrand - Béziers ; tout retard dans la réalisation entraîne non seulement des difficultés économiques pour les entreprises mais également des effets négatifs sur le désenclavement des zones concernées. Aussi il désirerai connaître le calendrier précis de la réalisation de cette liaison essentielle.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 27/08/1992 - page 1965

Réponse. - Le schéma directeur routier national approuvé par décret du 18 mars 1988 a défini des engagements spécifiques de l'Etat en faveur de la RN 9 entre Clermont-Ferrand et Pézenas, qui sera aménagée en autoroute hors péage (A 75). Celui approuvé par décret du 1er avril 1992 a confirmé l'objectif d'un engagement d'ici à 1996 des moyens nécessaires à l'achèvement des travaux. A cette fin, pour 1992, le montant réservé dans le cadre de la loi de finances initiale, à savoir plus de 520 MF, a été augmenté de 150 MF débloqués au titre du plan de soutien en mars dernier. Ainsi, 673 MF de crédits de l'Etat sont prévus cette année pour la poursuite des travaux sur cet axe, notamment dans sa portion située en Lozère, en Aveyron et dans l'Hérault.