Allez au contenu, Allez à la navigation

Nature et durée des travaux de réhabilitation du Grand Palais

10e législature

Question écrite n° 06220 de M. André Fosset (Hauts-de-Seine - UC)

publiée dans le JO Sénat du 12/05/1994 - page 1127

M. André Fosset expose à M. le ministre de la culture et de la francophonie que l'indisponibilité du Grand Palais, rendue inévitable par la nécessité d'y effectuer d'importants travaux de remise en état, soulève de la part des artistes en particulier des artistes peintres qui avaient l'habitude d'exposer leurs oeuvres dans ce " monument dédié par la République à la gloire de l'art français " une inquiétude qu'accroît l'insuffisance des informations qu'ils reçoivent sur la nature et sur la durée des travaux ainsi que sur les conditions futures d'utilisation du bâtiment rénové. C'est pourquoi il lui demande de bien vouloir préciser autant que possible : la nature et la durée des travaux entrepris, les modalités prévues de concertation avec les sociétés d'artistes si ces travaux comportaient un réaménagement du bâtiment, les conditions matérielles et financières qu'il est projeté d'appliquer aux salons lors de leur retour en ce lieu après achèvement des travaux, ainsi que les modalités envisagées pour la participation des sociétés d'artistes dans la gestion de l'organisme qui sera chargé de la gérance du Grand Palais.



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 07/07/1994 - page 1680

Réponse. - La fermeture du Grand Palais est la conséquence d'un affaissement de l'édifice, sensiblement perceptible depuis les années 1990 et mis en évidence par les conclusions d'une étude récente. Dès lors, il appartenait aux pouvoirs publics de prendre la décision de fermer le bâtiment pour d'impérieuses raisons de sécurité. En l'état actuel des études préalables, il n'est pas possible de prévoir un calendrier précis de durée des travaux de rénovation ni la date de réouverture du Grand Palais. D'ici au mois de juin 1994, un rapport précisera l'ampleur des travaux à entreprendre, leur coût, ainsi que les modalités de leur financement. Les conclusions des experts détermineront la durée de rénovation et de consolidation de la structure qui, en tout état de cause, ne sera pas inférieure à deux ans. Dès que ces conclusions seront connues, elles ne manqueront pas d'être communiquées aux représentants des salons d'artistes qui, entre-temps, se tiendront sur l'emplacement situé quai Branly dans des locaux spécialement aménagés à cet effet. Le groupe de travail et de réflexion constitué par le ministre de la culture et de la francophonie, en concertation étroite avec les représentants de la fédération des salons d'artistes, continuera ses travaux de réflexion en vue de déterminer conjointement les conditions optimales de réintégration des salons d'artistes. Le souhait légitime des exposants de réintégrer le Grand Palais dans les conditions préférentielles qui étaient les leurs jusqu'à présent est partagé par le ministre de la culture et de la francophonie, qui s'est engagé personnellement pour le maintien et le développement des salons d'artistes et pour leur permettre de continuer d'exposer dans les meilleures conditions possibles.