Allez au contenu, Allez à la navigation

Information des élèves à l'occasion du cinquantième anniversaire du Débarquement

10e législature

Question écrite n° 06425 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 26/05/1994 - page 1259

M. Emmanuel Hamel signale à l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale que le cinquantième anniversaire du Débarquement sur les plages de Normandie est un lundi, jour d'ouverture de scolarité et d'enseignement dans les classes primaires, collèges et lycées. Il lui demande s'il n'estime pas devoir demander aux enseignants d'évoquer, devant leurs élèves, le sacrifice des militaires français et étrangers morts pour la libération de la France lors des combats du Débarquement.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 16/06/1994 - page 1488

Réponse. - A l'occasion du cinquantième anniversaire du Débarquement et de la Libération, des animations pédagogiques sont mises en oeuvre par l'éducation nationale pour pallier la méconnaissance des jeunes sur la part que la Résistance a prise dans ces événements majeurs de notre histoire. La mise en oeuvre des programmes qui, dans le premier et le second degré, font explicitement référence au rôle de la Résistance dans la libération de notre pays, donne lieu à des activités plus particulièrement marquées cette année par la référence à cet anniversaire. Qu'il s'agisse d'un développement prenant pour point de départ l'important retentissement de cette commémoration dans les médias ou d'un approfondissement à l'occasion de sujets d'étude centrés sur cette question, les enseignants auront à coeur de veiller à ce que cette question soit étudiée de façon vivante et approfondie. Plus spécifiquement, et en étroite coordination avec la Mission du cinquantenaire des débarquements et de la libération de la France, les enseignants de tous les degrés ont été appelés (par les notes des 23 novembre 1993 et du 25 janvier 1994 adressées aux recteurs) à prendre part à cette commémoration selon des modalités variées, qu'il s'agisse de projets d'action éducative (PAE) ou d'une participation à des manifestations diverses à l'occasion d'un événement local : visite d'un lieu historique ; recueil de témoignages vivants, recherche d'écrits historiques ; conférences ; manifestations musicales, chants de la Libération, orchestre avec musique américaine, anglaise, etc. ; expositions de travaux d'élèves, etc. Pour le second degré, et plus particulièrement pour les classes de première et de terminale ainsi que pour les classes de troisième et de lycée professionnel, le concours national annuel de la résistance et de la déportation a retenu le thème suivant : " En 1994, la France célébrera le cinquantième anniversaire de sa libération. Il convient de mesurer les difficultés et les dangers que durent affronter et surmonter les résistants et d'expliquer les raisons pour lesquelles ils s'engagèrent comme volontaires dans ce combat ". D'ores et déjà, et au vu des éléments d'information provenant des académies ou de la mission du cinquantenaire, il est permis d'affirmer qu'un effort tout particulier portant notamment sur le rôle de la Résistance dans la libération de notre pays sera consenti cette année dans les classes et que les élèves pourront s'en forger une représentation plus solide et plus vivante.