Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation du lycée français de Francfort

10e législature

Question écrite n° 06906 de M. Xavier de Villepin (Français établis hors de France - UC)

publiée dans le JO Sénat du 30/06/1994 - page 1582

M. Xavier de Villepin attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la situation du lycée français de Francfort. Il aimerait savoir si dans cette ville, où sont installés un grand nombre de nos compatriotes et où se trouve depuis le 1er janvier dernier le siège de l'institut monétaire européen, la construction d'un grand lycée est envisagée. Les projections font en effet apparaître qu'une capacité à accueillir 800 élèves serait souhaitable à l'avenir. Sera-t-il possible d'obtenir l'aide de la municipalité de Francfort pour ce projet et de bénéficier d'une mise à disposition de locaux pendant la période indispensable de transition ? Il lui semble, compte tenu de la sensible croissance des effectifs français et allemands dès la rentrée de septembre 1994 que la réalisation d'un grand établissement scolaire à Francfort aurait valeur de symbole pour la coopération franco-allemande.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 15/09/1994 - page 2254

Réponse. - Le ministre des affaires étrangères suit avec une attention toute particulière l'évolution de la situation immobilière du lycée de Francfort, où les élèves français sont de plus en plus nombreux. En loi de finances initiale pour 1994, des crédits ont été ouverts, à hauteur de 35 MF, pour la construction d'un établissement sur le terrain mis à disposition par la municipalité ; ce projet devrait aboutir pour la rentrée de septembre 1996. D'ici à cette échéance, l'agence pour l'enseignement français à l'étranger s'emploie à assurer l'accueil des enfants de nos compatriotes qui s'installent à Francfort, tant par une extension des locaux que par la création de postes d'enseignants expatriés à la rentrée de septembre 1994.