Allez au contenu, Allez à la navigation

Diminution des effectifs de palefreniers au haras d'Hennebont

10e législature

Question écrite n° 07323 de M. Josselin de Rohan (Morbihan - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 28/07/1994 - page 1842

M. Josselin de Rohan appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur la diminution inquiétante des effectifs de palefreniers au haras d'Hennebont. En dix ans le nombre des palefreniers a été divisé par deux et les deux tiers des agents de cette catégorie encore en activité prendront leur retraite avant cinq ans. Une telle déflation dans le personnel de l'établissement risque d'avoir un retentissement très défavorable sur les activités du haras. En effet, le service de la monte naturelle, de l'insémination et de l'échographie assuré jusqu'à présent à domicile chez tous les éleveurs risque de ne pouvoir être maintenu. A terme le risque de voir disparaître les chevaux de race bretonne est très grand. Au moment où le Gouvernement a confié à M. le sénateur Larcher une mission très importante sur le patrimoine animal, il serait profondément regrettable que, faute de moyens suffisants, les efforts entrepris depuis de longues années par l'administration et les éleveurs pour sauvegarder la race chevaline bretonne soient remis en question. Il lui demande s'il entend mettre un terme à la diminution du nombre d'agents des haras palefreniers à Hennebont et quelles mesures il entend prendre pour assurer l'avenir de cet établissement, qui a rendu les plus grands services à l'élevage chevalin dans le Morbihan.



Réponse du ministère : Agriculture

publiée dans le JO Sénat du 15/09/1994 - page 2258

Réponse. - M. de Rohan, sénateur du Morbihan, a appelé l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur la diminution du nombre d'agents des haras affectés au haras d'Hennebont. Les réductions d'emplois qui ont frappé le ministère de l'agriculture et de la pêche ont touché l'ensemble des secteurs d'activité à l'exception de l'enseignement agricole et du domaine lié à la qualité. La diminution du nombre des agents affectés dans les haras nationaux est donc inéluctable et concerne l'ensemble des dépôts d'étalons. Des mesures seront cependant prises, dans le cadre d'une réflexion d'ensemble sur l'organisation du service des haras, pour éviter qu'un dépôt d'étalons ne se trouve durablement en position de sous-effectifs. Ces dispositions générales seront naturellement appliquées au haras d'Hennebont.