Allez au contenu, Allez à la navigation

Réalisation du tronçon L'Isle-Adam Paris de l'autoroute A 16

10e législature

Question écrite n° 07656 de M. Alain Vasselle (Oise - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 01/09/1994 - page 2113

M. Alain Vasselle attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du tourisme sur les modalités et les délais de réalisation du tronçon L'Isle-Adam Paris de l'autoroute A 16. En effet, alors que l'ouverture de la section Amiens L'Isle-Adam est prévue pour le mois d'octobre prochain et que la réalisation du tracé Boulogne Amiens doit être terminée pour la fin de l'année 1995, ce tracé n'est toujours pas pris en considération. Cet état de fait risque d'avoir pour conséquence d'obliger les usagers du Val-d'Oise pour rejoindre Paris à emprunter la RN 1, ce qui va incontestablement engorger davantage cet axe situé aux abords de Paris. L'autoroute A 16 constitue pour le département de l'Oise un atout considérable dans la valorisation de son tissu économique et représente un élément important pour la relance de l'emploi dans ce secteur géographique. En conséquence, il le remercie d'avance de bien vouloir lui indiquer si une décision ministérielle a été prise, intégrant le tracé de L'Isle-Adam Paris de l'autoroute A 16, ce qui permettrait ainsi de donner toute cohérence à cette infrastructure.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 06/10/1994 - page 2409

Réponse. - Le ministre de l'équipement, des transports et du tourisme est bien conscient de l'importance que revêt la réalisation de l'autoroute A 16 en région parisienne. Cette infrastructure constituera en Ile-de-France le prolongement de la future liaison autoroutière L'Isle-AdamAmiensBoulogne-sur-Mer. Elle permettra en effet d'offrir un débouché satisfaisant au trafic de transit qui empruntera le tronçon AmiensL'Isle-Adam dont la mise en service est prévue en octobre 1994 et la section AmiensBoulogne-sur-Mer dont la mise en service interviendra à la fin de 1997. Cette infrastructure contribuera également au développement économique de la région Picardie, notamment du département de l'Oise, en facilitant leurs communications avec la région parisienne. Enfin, elle favorisera l'amélioration des conditions de circulation dans la zone agglomérée du Nord de l'Ile-de-France. Néanmoins, il est nécessaire de porter une attention particulière aux conditions très délicates d'insertion de la section de l'autoroute A 16, située en Ile-de-France dans un environnement très fortement urbanisé. C'est pourquoi le ministre de l'équipement, des transports et du tourisme envisage de lancer, au début de l'automne prochain, une large consultation locale en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise sur les fonctions du projet et sur ses caractéristiques proprement dites dans le but de prévoir fin 1994 ou début 1995 des orientations très précises pour la poursuite des études.