Allez au contenu, Allez à la navigation

Campagne de presse du ministère de l'économie

10e législature

Question écrite n° 08352 de M. Jacques Mossion (Somme - UC)

publiée dans le JO Sénat du 03/11/1994 - page 2601

M. Jacques Mossion attire l'attention de M. le ministre de l'économie sur deux campagnes de communication devant être prochainement lancées par son département ministériel portant sur les obligations assimilables du Trésor et l'augmentation du capital de Renault. Certains organes de presse liés au groupement de journaux " presse hebdomadaire régionale France " se sont émus du fait que, malgré le très fort impact dont bénéficient leurs 135 titres auprès de leurs 6 millions de lecteurs, ceux-ci ne figurent pas dans les plans média élaborés à cette occasion. Il lui demande de bien vouloir lui préciser la suite qu'il envisage de réserver à ces préoccupations particulièrement dignes d'intérêt.



Réponse du ministère : Économie

publiée dans le JO Sénat du 15/12/1994 - page 2965

Réponse. - Pour les campagnes de communication financière (emprunt " Balladur ", privatisations, ouverture du capital de Renault) organisées par le ministère de l'économie, la presse hebdomadaire régionale a été retenue à chaque occasion. Elle a ainsi été systématiquement incluse dans les différents " plans médias " des privatisations successives (BNP, Rhône-Poulenc, Elf, UAP..., ouverture du capital de Renault comprise). Ce qui représente un volume global de 4 millions de francs sur l'ensemble de ces opérations et de 489 000 francs sur la seule ouverture du capital de Renault. En incluant la campagne faite autour de l'emprunt " Balladur ", la presse hebdomadaire régionale aura reçu, en seize mois, près de 4,5 millions de francs. Par ailleurs, les moyens budgétaires modestes dégagés en faveur de la campagne de promotion des OAT destinés au grand public n'ont pas permis de retenir, il est vrai, la presse hebdomadaire régionale, pas plus d'ailleurs que la télévision. Et cela par souci d'économiser les deniers publics.