Allez au contenu, Allez à la navigation

Renforcement de l'ouverture internationale des entreprises françaises

11e législature

Question écrite n° 23665 de M. Bernard Plasait (Paris - RI)

publiée dans le JO Sénat du 23/03/2000 - page 1012

M. Bernard Plasait attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la nécessité pour les entreprises françaises de développer une ouverture internationale et notamment vers les marchés à fort potentiel de croissance à terme. La France dégage, en effet, depuis quelques années, des excédents extérieurs substantiels. Toutefois, les entreprises restent insufisamment présentes sur les marchés émergent, tels que l'Asie, l'Amérique latine et l'Europe de l'Est. C'est particulièrement vrai des PME exportatrices, en nombre beaucoup plus faible que chez nos voisins. Quant aux investissements français à l'étranger, ils augmentent fortement depuis trois ans, mais leur stock n'est pas à la hauteur de notre rang commercial. Or une plus grande ouverture à l'international suppose de redéfinir les priorités géographiques et sectorielles du dispositif d'appui à l'exportation. Il est dès lors nécessaire de réaffecter les postes d'expansion économique dans les pays à forte croissance, avec des spécialistes sectoriels au service des exportateurs. Il est également important de maintenir et développer les procédures d'aides aux PME et favoriser leur accès aux protocoles financiers à l'exportation. C'est pourquoi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il entend prendre afin de mener une politique de prise de risque moins frileuse.



La question est caduque