Allez au contenu, Allez à la navigation

Développement de l'esprit d'entreprise

11e législature

Question écrite n° 24228 de M. Jean-Pierre Raffarin (Vienne - RI)

publiée dans le JO Sénat du 06/04/2000 - page 1201

M. Jean-Pierre Raffarin attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur le développement de l'esprit d'entreprise chez les jeunes. Plusieurs études d'opinion, notamment à l'initiative de l'Agence pour la création d'entreprise (APCE), révèlent l'intérêt grandissant des jeunes pour la création d'entreprise. Le Gouvernement dispose-t-il d'un inventaire des initiatives qui valorisent l'esprit d'entreprise auprès des jeunes ? Plusieurs exemples sont reconnus au niveau national : " Graines d'entrepreneurs ", " Une entreprise, une école ", " Centre de projets et d'activités nouvelles " (CEPAN) dans les lycées... Quelles sont les initiatives, qui selon le Gouvernement, mériteraient d'être accompagnées sur le terrain par les collectivités locales ?



Réponse du ministère : Économie

publiée dans le JO Sénat du 26/10/2000 - page 3666

Réponse. - Depuis 1997, le Gouvernement conduit une politique générale de soutien à la création d'entreprise, notamment par son activité législative et réglementaire en matière de simplifications administratives, par la formation et la qualification des réseaux d'accompagnement des créateurs, aussi bien par le conseil que par le financement. Durant l'année 1999, dans le souci de mieux cerner les attentes des créateurs d'entreprises, des assises de la création d'entreprise ont été organisées par le secrétariat d'Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l'artisanat et à la consommation dans trois villes : Brest, Lille et Montélimar. Ces rencontres ont permis de faire émerger les préoccupations des créateurs dans trois domaines : l'esprit d'entreprise, l'accompagnement et le financement. Dans le but de développer chez les jeunes le goût de créer, la commission " promotion de l'esprit d'entreprise " du Conseil national de la création d'entreprise (CNCE) a fait des propositions visant à mobiliser les acteurs du monde économique et éducatif autour de l'esprit d'entreprendre, à multiplier les initiatives à tous les niveaux d'enseignement et à créer un lien entre recherche, enseignement supérieur et innovation. A cet égard, la commission, s'appuyant sur le partenariat opérationnel existant entre la direction de l'enseignement scolaire du ministère de l'éducation nationale et l'Agence pour la création d'entreprise (APCE), demandera à cette dernière de recenser les actions menées en France, à tous les niveaux du système éducatif, et de créer un réseau Internet des acteurs uvrant dans ce domaine. Ce partenariat sera élargi à la direction de l'enseignement supérieur, la direction de la technologie et l'académie de l'entrepreneuriat. Ce réseau permettra notamment de nouer des liens et susciter des échanges et des synergies démultipliant l'efficacité, l'ampleur et la portée des actions imaginées et entreprises sur le terrain. Ce recensement devrait être finalisé au terme d'une année. En outre, des actions de promotion des créateurs sont également menées pour inciter les jeunes à créer : " Espoirs de l'économie ", " Prix du jeune entrepreneur européen ", " Salon de l'étudiant ", " Salon des entrepreneurs "... Parmi ces manifestations, certaines sont fortement soutenues par les collectivités locales et bénéficient de la participation des pouvoirs publics.