Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation de gynécologues médicaux

11e législature

Question écrite n° 24269 de M. Jean Boyer (Isère - RI)

publiée dans le JO Sénat du 13/04/2000 - page 1350

M. Jean Boyer attire l'attention de Mme le secrétaire d'Etat à la santé et aux handicapés sur la formation de gynécologues médicaux. Il a été proposé de mettre en place un DES (diplôme d'études supérieures) de gynécologie obstétrique et gynécologie médicale, formé d'un tronc commun de trois ans, dont cinq semestres obligatoires en chirurgie et obstétrique et deux options de deux ans chacune, l'une en gynécologie obstétrique, l'autre en gynécologie médicale. A l'issue de cette formation, un diplôme unique d'études spécialisées en gynécologie obstétrique et de gynécologie médicale serait délivré, portant la mention de l'option choisie. Les professionnels désapprouvent ce projet qui fait de la gynécologie médicale un enseignement facultatif. Ils souhaitent deux DES distincts, l'un de gynécologie obstétrique et chirurgie gynécologique, l'autre de gynécologie médicale et médecine de la reproduction, afin que le titre de gynécologue médical soit distinct du titre de gynécologue obstétricien. Il lui demande si elle entend réviser ce projet afin de garantir le maintien de services de gynécologie médicale de qualité et de répondre ainsi aux attentes d'un grand nombre de femmes.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.