Allez au contenu, Allez à la navigation

Relations entre la France et la Slovénie

11e législature

Question écrite n° 24615 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 20/04/2000 - page 1387

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur l'information parue à la page 26 du Bulletin quotidien du 17 mars 2000 selon laquelle il recevra l'ambassadeur de Slovénie en France. Il lui demande l'objet et le bilan de sa rencontre, souhaiterait connaître les sujets évoqués à cette occasion et l'évolution espérée des relations entre la France et la Slovénie, notamment dans la perspective d'élargissement de l'Union européenne.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 08/06/2000 - page 2053

Réponse. - Le ministre des affaires étrangères a effectivement reçu l'ambassadeur de Slovénie qui souhaitait l'entretenir des activités de l'académie diplomatique internationale. Les relations franco-slovènes sont excellentes. Le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a quadruplé depuis 1992 : la France est le 3e fournisseur de la Slovénie et son 5e client. En dépit de la taille modeste de son marché, ce pays est devenu en quelques années l'un des principaux partenaires commerciaux de la France en Europe centrale. La coopération française est prioritairement axée sur le soutien des efforts accomplis par la Slovénie pour la reprise de l'acquis communautaire en vue de son adhésion à l'UE. La France appuie également la candidature slovène à l'OTAN. La France attend par ailleurs des autorités slovènes, qui ont manifesté leur intérêt pour la francophonie en demandant et en obtenant un statut d'observateur auprès de l'Organisation internationale de la francophonie, qu'elles fassent une plus large place à la langue française dans le système éducatif de leur pays.