Allez au contenu, Allez à la navigation

Suppression du service train auto au départ d'Auray

11e législature

Question écrite n° 24712 de M. Christian Bonnet (Morbihan - RI)

publiée dans le JO Sénat du 27/04/2000 - page 1493

M. Christian Bonnet appelle l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur les inquiétudes légitimes nées en Bretagne et plus particulièrement en pays alréen, de l'éventualité de la suppression du service train auto au départ d'Auray. Cette hypothèse, qui priverait cette région de l'un des rares sites subsistant en France pour cette prestation, limiterait encore un peu plus l'offre existante pour un service dont les avantages ne sont plus à prouver sur le plan de la sécurité, du désencombrement routier, de la préservation de l'environnement. Il lui demande s'il ne partage pas son avis sur la nécessité de revoir la politique commerciale de ce type de prestation afin de la rendre plus attractive plutôt que d'en réduire l'offre au point de la rendre confidentielle.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 26/10/2000 - page 3695

Réponse. - Le ministre de l'équipement, des transports et du logement est très attaché à la qualité du service offert aux usagers et porte notamment un intérêt particulier aux services auto-train, permettant aux clients du train de faire transporter leur voiture personnelle en toute sécurité. De son côté, la SNCF, à qui la loi reconnaît une large autoroute de gestion, s'est engagée dans une politique de reconquête commerciale, conformément à l'objectif affiché dans son projet industriel d'accroître son trafic et ses recettes en portant ses efforts sur la satisfaction du client. Dans ce contexte et comme le suggère l'honorable parlementaire, l'entreprise publique mène actuellement une étude d'ensemble sur le produit auto-train. Afin de réduire le déficit constaté, elle commence, dès le service d'été 2000, à mettre en uvre certaines mesures, notamment en trafic international. Sur les services auto-train nationaux, tels que celui au départ d'Auray, aucune décision n'a encore été prise quant à leur modification éventuelle. Par contre, on constate généralement qu'avec le développement des trains à grande vitesse, les voyageurs désireux de mettre leur voiture sur le train optent de plus en plus pour l'acheminement séparé de leur véhicule.