Allez au contenu, Allez à la navigation

Visite en France de la ministre norvégienne de l'énergie

11e législature

Question écrite n° 24896 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 04/05/2000 - page 1557

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le secrétaire d'Etat à l'industrie sur l'information parue à la page 30 du Bulletin quotidien du 2 mars 2000 selon laquelle il " recevra aujourd'hui la ministre norvégienne de l'énergie ". Il lui demande le bilan de cet entretien, les questions évoquées à cette occasion et les décisions prises, et ce concernant quels sujets.



Réponse du ministère : Industrie

publiée dans le JO Sénat du 29/06/2000 - page 2320

Réponse. - Le secrétaire d'Etat à l'industrie a reçu à sa demande Mme Marit Amstad, ministre norvégienne de l'énergie et du pétrole, le 2 mars dans le cadre de la visite d'Etat des souverains norvégiens en France. Cet entretien bilatéral précédait une table ronde sur l'énergie qui s'est tenue le même jour à Paris et à laquelle le secrétaire d'Etat a participé à l'invitation de Mme Amstad ainsi que les principaux responsables norvégiens et français de l'industrie pétrolière, gazière, électrique et parapétrolière. A l'issue de cette table ronde, les deux ministres ont donné une conférence de presse conjointe qui a été l'occasion de rappeler l'appui de la France et de la Norvège aux positions adoptées peu auparavant par l'Agence internationale de l'énergie sur la situation des marchés pétroliers, dans un contexte de prix très élevés du brut. La rencontre entre M. Pierret et Mme Arnstad a donné lieu à un échange de vues sur les sujets d'intérêt commun dans le domaine du pétrole et du gaz, qui constitue un thème majeur des relations entre la Norvège et la France, dont elle est le premier fournisseur de gaz et le second pour le pétrole. Cet entretien a porté sur trois thèmes principaux : la situation des marchés pétroliers, alors que le cours du brent atteignait 30 $/b ; l'actualité pétrolière et gazière en Norvège (préparation d'un " livre blanc " sur l'évolution de la politique norvégienne en matière d'hydrocarbures) et en France (transposition des directives européennes relatives à la libéralisation du marché de l'électricité et du gaz) ; les relations bilatérales, dont l'importance stratégique a été rappelée, avec notamment la mise en service d'un gazoduc reliant les deux pays (Franpipe), le rôle moteur joué par Paris et Oslo dans le cadre du dialogue entre pays producteurs et pays consommateurs de pétrole, et l'importance de la Norvège pour les entreprises françaises, qu'il s'agisse de Gaz de France (près de 30 % des approvisionnements), ou de TotalFinaElf, (première compagnie étrangère opérant sur le plateau continental norvégien), ou encore des entreprises parapétrolières et paragazières qui souhaiteraient un accès plus aisé au marché norvégien.