Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de l'entreprise Well

11e législature

Question écrite n° 25984 de M. Alain Journet (Gard - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 08/06/2000 - page 2025

M. Alain Journet attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la situation de l'entreprise Well SA, implantée au Vigan dans le Gard. Cette entreprise appartenait au groupe anglais Courtaulds (avril 1994 à mai 2000) qui, lui-même, l'avait racheté au groupe Harstone (janvier 1991 à avril 1994). A cette période, le groupe américain Sara-Lee avait déjà été écarté de la négociation par la Commission économique européenne. Aujourd'hui, Sara-Lee vient de lancer une OPA sur Well SA et détient le quasi-monopole de la production mondiale de collants. La Commission européenne de la concurrence vient de demander au groupe américain de ne pas conserver Well SA, et nomme à cet effet un médiateur pour l'aider à retrouver un repreneur, conformément à la législation européenne. En conséquence, il lui demande quelles mesures le Gouvernement et la CEE envisagent pour que l'emploi textile du bassin du pays Viganais soit sauvegardé, sachant, d'une part, que les pouvoirs publics déjà fortement mobilisés dans le cadre d'un " contrat de pays " ont mis en place une cellule d'animation textile, pilotée par l'ancien dirigeant de Well SA (et financée par Retex) et, d'autre part, fait partie d'une zone prioritaire retenue par le CIADT (comité interministériel à l'aménagement du territoire) tenu à Arles en juillet 1999.



La question a été retirée