Allez au contenu, Allez à la navigation

Maintien des malades atteints de l'hépatite C dans la vie active

11e législature

Question écrite n° 26945 de M. Serge Mathieu (Rhône - RI)

publiée dans le JO Sénat du 27/07/2000 - page 2603

M. Serge Mathieu appelle l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la situation sociale difficile des malades de l'hépatite C qui seraient 600 000 en France, selon les pouvoirs publics et le corps médical (conférence du 28 février 1999). Actuellement, l'assurabilité des malades de l'hépatite C demeure très difficile, ce qui les prive de la possibilité de contracter des prêts et leur ôte toute chance d'insertion dans la vie active, ce qui est illogique, dans la mesure où il est affirmé d'autre part que cette infection ne porte guère atteinte à la durée de vie du malade. Il lui demande s'il ne lui semble pas opportun de promouvoir des mesures spécifiques tendant à faciliter le maintien, voire une meilleure insertion de ces malades dans la société active.



La question est caduque