Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet personnel interdisciplinaire dans le cadre du baccalauréat

11e législature

Question écrite n° 27058 de M. Serge Mathieu (Rhône - RI)

publiée dans le JO Sénat du 27/07/2000 - page 2607

M. Serge Mathieu appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur les propositions du syndicat des enseignants (FEN-UNSA), qui veut, à juste titre, " agir pour ne pas subir " (mai-juin 2000). Dans cette perspective, il lui demande la suite positive qu'il envisage de réserver à la proposition tendant à mieux évaluer les perspectives des élèves à la veille du baccalauréat par la " mise en oeuvre dans le courant de l'année de la terminale d'un projet personnel interdisciplinaire évalué par un jury dans le cadre du baccalauréat ". Il souligne l'intérêt de cette proposition d'avenir présentée par des enseignants au c ur de la réalité scolaire.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 26/04/2001 - page 1442

Réponse. - Dans sa conférence de presse du 27 avril 2000, le ministre de l'éducation nationale a défini les grandes orientations qui devaient, selon lui, guider la poursuite de la réforme des lycées. Parmi les grands objectifs annoncés, figurait celui de favoriser la mise en place de dispositifs d'innovation pédagogique plus étroitement centrés sur les besoins des élèves. Dans ce cadre, les travaux personnels encadrés (TPE) en classes de première et terminale ont pour finalité de développer une meilleure prise d'autonomie des élèves au service d'une meilleure appropriation des savoirs. A partir de thèmes définis nationalement, les élèves choisissent des sujets de recherche qui leur offrent l'occasion de mener à bien une production concrète qui prend appui sur les connaissances des programmes, dans une démarche interdisciplinaire, par le croisement d'au moins deux disciplines. L'introduction des TPE, qui constitue une des mesures les plus innovantes de la réforme, en classes terminales des séries générales à la rentrée 2001, pose la question de leur validation dans le cadre du baccalauréat. Le ministre, qui a eu l'occasion de réaffirmer son attachement à l'institution que représente cet examen, entend se donner le temps de la réflexion et de la concertation avant de l'adapter à la nouvelle organisation des études au lycée. Dans ces conditions, le calendrier qui en découle prévoit en conséquence le maintien de l'organisation actuelle du baccalauréat pour la session 2002. Pour ce qui est plus particulièrement des TPE, compte tenu du fait que ce dispositif est actuellement en phase d'installation. Il a été décidé qu'ils feraient l'objet d'une rubrique spécifique dans les livrets scolaires, sans évaluation chiffrée, permettant aux enseignants d'apprécier les compétences attendues des élèves dans le cadre de ces activités. Les nouveaux modèles de livrets scolaires des séries générales ont été définis par arrêté du 15 janvier 2001 paru au Bulletin officiel de l'éducation nationale nº 7 du 15 février 2001, consultable en ligne sur www.education.gouv.fr.