Allez au contenu, Allez à la navigation

Praticiens de la santé originaires de l'espace extracommunautaire

11e législature

Question écrite n° 27677 de M. Jacques Baudot (Meurthe-et-Moselle - UC)

publiée dans le JO Sénat du 21/09/2000 - page 3224

M. Jacques Baudot souhaite attirer l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur l'inquiétude ressentie depuis quelques semaines par les praticiens de la santé en général et du secteur de la chirurgie dentaire en particulier. Cette inquiétude est relative aux mesures prises récemment par le Gouvernement, permettant d'accroître, de manière très conséquente, le nombre de praticiens originaires de l'espace extracommunautaire (environ 500), notamment du continent africain et des pays d'Europe de l'Est, autorisés à exercer dans notre pays. Certes, ces mesures obéissent à une volonté d'intégration et de complémentarité des connaissances, mais, eu égard à l'absence d'homogénéité actuelle des cursus et à l'imbriglio de certaines procédures d'équivalence, nos compatriotes sont sans doute en droit de s'interroger sur l'éventualité de conséquences dommageables pour les praticiens de l'Union européenne ainsi que pour les patients, à court et moyen termes. Aussi lui demande-t-il de bien vouloir lui donner tous éléments susceptibles d'éclairer et d'apaiser les inquiétudes tant des professionnels que des usagers de la santé.



La question est caduque