Allez au contenu, Allez à la navigation

Harmonisation des calendriers des concours d'enseignement

11e législature

Question écrite n° 27784 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 21/09/2000 - page 3224

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur le rapport 1999 du médiateur de l'éducation nationale dans lequel son auteur estime nécessaire, à la page 55 de " tendre vers une harmonisation des calendriers des concours permettant aux candidats qui le souhaitent de se présenter à différents concours d'enseignement des premier et second degrés ". Il lui serait reconnaissant de bien vouloir lui indiquer s'il compte assurer la mise en oeuvre d'une telle recommandation.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 16/11/2000 - page 3922

Réponse. - L'harmonisation des calendriers des concours nationaux de recrutement du second degré est systématiquement recherchée au moment où sont arrêtées les dates des épreuves d'admissibilité. Ces dates permettent en principe à un candidat qui le désire de faire acte de candidature à plusieurs concours. L'harmonisation des calendriers est en revanche plus difficile à atteindre lorsque le candidat s'inscrit à la fois à des concours organisés au niveau académique et au niveau national. Il peut se produire quelques chevauchements entre les dates des épreuves écrites organisées au niveau académique et la convocation aux épreuves orales d'un autre concours organisé au niveau national. Ces situations sont souvent réglées après saisine du jury du concours chargé de l'organisation des épreuves orales. On peut rappeler que chaque année près de 40 000 candidats sont admissibles à plus de 300 concours nationaux de recrutement ; près de 1 000 d'entre eux seront admis à au moins deux concours.