Allez au contenu, Allez à la navigation

Semaine européenne des technologies de l'information

11e législature

Question écrite n° 27800 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 21/09/2000 - page 3219

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de Mme le ministre de la culture et de la communication sur la semaine européenne des technologies de l'information qui s'est tenue à Paris du 28 au 30 mars 2000. Il lui demande quelle a été la participation de son ministère à cette manifestation, aimerait savoir quel a été le bilan de cette semaine et quelles en seront les conséquences dans les moyens de la France face aux défis des nouvelles technologies.



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 11/01/2001 - page 85

Réponse. - La semaine européenne des technologies de l'information a été soutenue par le ministère de l'économie, des finances et de l'industrie. Elle regroupe dix manifestations informatiques et propose des conférences et expositions sur les nouvelles technologies de l'information. Cet événement est essentiellement tourné vers les entreprises et les professionnels, il présente principalement les évolutions techniques, économiques et commerciales du secteur. Compte tenu du nombre de manifestations liées aux nouvelles technologies, le ministère de la culture et de la communication a choisi de se concentrer sur la troisième édition, les 17, 18 et 19 mars 2000, de la fête de l'Internet, manifestation destinée à faire découvrir l'usage des nouvelles technologies à l'ensemble de la population. Soutenant cet événement grand public, le ministère de la culture et de la communication souhaite par ce biais encourager le plus grand nombre d'utilisateurs de l'Internet à organiser des initiatives pour présenter et faire découvrir à leurs concitoyens l'étendue des usages de cet outil, mais aussi ses enjeux culturels, sociaux et économiques. Lors de l'édition 2000 de la fête de l'Internet, 1 173 initiatives en tout genre ont été recensées sur l'ensemble du territoire, mais aussi à l'échelle internationale (participation de 50 pays étrangers).