Allez au contenu, Allez à la navigation

Critique syndicale du mode de recrutement des enseignants

11e législature

Question écrite n° 27988 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 28/09/2000 - page 3296

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur l'article paru dans le quotidien Le Figaro du 11 septembre 2000 dans lequel il est indiqué que le SNES (syndicat national des enseignements du second degré), syndicat majoritaire du second degré, " émet des critiques sur le mode de recrutement des enseignants " ... Selon le syndicat, le nouveau système conduit notamment " à de nouvelles dégradations pour les jeunes entrant dans le métier ". Il lui demande quelle réponse il peut apporter à ces critiques.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 23/11/2000 - page 4009

Réponse. - Le ministre a déjà eu l'occasion d'indiquer que le projet de rénovation de la formation des enseignants ferait l'objet d'une concertation avec tous les partenaires concernés. Cette concertation est en cours, notamment dans le cadre des travaux conduits par la commission présidée par le recteur Bornancin. Le principe du recrutement par la voie de concours qui doivent conserver un haut niveau d'exigence est réaffirmé et se traduira par des mesures concrètes.