Allez au contenu, Allez à la navigation

Lancement d'un réseau " Eau et Environnement "

11e législature

Question écrite n° 27995 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 28/09/2000 - page 3304

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de la recherche sur sa conférence de presse datant du 4 mai 2000 et au cours de laquelle il a indiqué (page 13 du compte rendu) que sera lancé un réseau de recherche et d'innovations technologiques " Eau et Environnement ". Il le remercie de bien vouloir lui indiquer si à ce jour un tel réseau a été lancé. Dans l'affirmative, quelles sont ses missions, les objectifs qui lui ont été fixés et les moyens mis à sa disposition pour les atteindre.



Réponse du ministère : Recherche

publiée dans le JO Sénat du 23/11/2000 - page 4026

Réponse. - Le réseau " Eau et technologie de l'environnement " a été lancé le 21 septembre 2000. Il a pour missions : la mise en uvre d'actions de recherche développement dans son domaine thématique d'initiative industrielle avec appui de la recherche publique ; l'animation scientifique et technique au travers de la concertation de ses acteurs ; la diffusion et la valorisation des résultats de la recherche et de la réflexion prospective. Son champ d'action s'articule autour de trois axes prioritaires : l'instrumentation, les capteurs et la mesure pour la métrologie quantitative et qualité de l'eau, des hydrosystèmes et des milieux connexes (sols notamment) ; l'exploitation de la ressource en eau et la gestion de son cycle jusqu'au traitement et au devenir ultime des effluents et boues ainsi que le recours au génie écologique et aux fonctionnalités des hydrosystèmes naturels ; le développement d'outils de diagnotic, de suivi, de traitement ou de confinement des environnements contaminés, afin de protéger et préserver la qualité de ressources en eau et les chaînes trophiques conséquentes. Le réseau, principalement structuré par la coordination des ministères respectivement chargés de la recherche, de l'industrie et de l'environnement, est doté d'un budget annuel de l'ordre de 40 millions de francs, essentiellement provisionné pour répondre à l'offre de la recherche technologique exprimée par les industriels et les gestionnaires du cycle de l'eau.