Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul

11e législature

Question écrite n° 28417 de Mme Nicole Borvo (Paris - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 19/10/2000 - page 3542

Mme Nicole Borvo attire l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur l'avenir de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul à Paris dans le 14e arrondissement. L'Etat a souligné à plusieurs reprises la nécessité de conduire une large concertation avec l'ensemble des personnels, des médecins, des élus et usagers sur l'avenir de cet établissement. Celle-ci devait se concrétiser par la constitution de deux groupes de travail, l'un sur la prise en charge des urgences pédiatriques et la prise en charge des nouveau-nés au plan chirurgical, l'autre sur la prise en charge médico-chirurgicale du handicap, comme s'y est engagé M. le directeur de l'AP - HP. Or malgré l'insistance des représentants du Gouvernement pour que ces groupes de travail se réunissent, force est de constater que ceux-ci non seulement ne se sont pas encore constitués mais que l'AP - HP revient sur cet engagement et substitue à cette réflexion structurée et programmée un nouveau processus très en deçà s'apparentant à un simple audit. Ce recul intervient alors que la direction de la politique médicale de l'AP - HP a édité un nouveau document pour la préparation du plan stratégique 2001-2004 qui définit et propose un démantèlement activité par activité des activités médicales de cet établissement. La constitution des groupes de travail souhaitée à l'origine par tous les acteurs doit se faire dans les meilleurs délais. Elle lui demande d'agir en ce sens. Elle lui demande également de contribuer à instaurer un moratoire sur toutes les décisions portant sur les activités médicales du site hospitalier en question, notamment lors des votes du plan stratégique en novembre 2000 définissant les activités médicales pour 2001-2004 à l'AP - HP.



La question est caduque