Allez au contenu, Allez à la navigation

Devenir de l'association Solidarité enfants sida

11e législature

Question écrite n° 28876 de M. Robert Bret (Bouches-du-Rhône - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 02/11/2000 - page 3745

M. Robert Bret attire l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur le devenir de l'association Sol en Si qui connaît de sérieux problèmes financiers pouvant être lourds de conséquences, à savoir de très probables restructurations, dans chacun des sept centres d'accueil, allant de la fermeture d'accueil de nuit à des licenciements économiques. Restructurations qui remettraient en cause, bien évidemment, les divers services de soutien mis en place pour répondre aux besoins des enfants et de leurs parents touchés par le sida, Créée en 1990 et reconnue d'utilité publique par décret du 5 juillet 1996, l'association Sol en Si a pris son envol et affirmé sa raison d'être à une époque où un grand vide faisait face aux familles touchées par le sida. Il serait inconcevable et inacceptable de voir ce réseau d'aide péricliter à l'heure où l'efficacité des nouveaux traitements permet à de nombreuses familles de pouvoir enfin envisager l'avenir, non plus sur du court terme, mais avec des échéances un peu plus lointaines. L'association, qui a toujours fonctionné grâce à de fonds privés pour l'essentiel et publics pour un tiers, voit ses moyens financiers baisser de façon très inquiétante. Pourtant le sida frappe toujours et l'efficacité des nouveaux traitements a modifié le rôle et le fonctionnement de Sol en SI qui apporte un soutien psychologique, moral et matériel dans la durabilité dorénavant. Il lui demande quelles sont les intentions de l'Etat pour subvenir aux besoins de cette structure et mettre fin à cette crise financière.



La question est caduque