Allez au contenu, Allez à la navigation

Plan de licenciements dans l'entreprise alimentaire Prédault et disparition d'emplois dans le Val-d'Oise

11e législature

Question écrite n° 29157 de Mme Marie-Claude Beaudeau (Val-d'Oise - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 16/11/2000 - page 3889

Mme Marie-Claude Beaudeau attire l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur l'existence non justifiée d'un plan partronal de soixante-quinze licenciements à l'entreprise alimentaire Prédault, à Gonesse et Goussainville, dans le Val-d'Oise. Les activités prospères de l'entreprise, son bilan financier, sa situation privilégiée en matière de voies de communication, l'existence d'une main-d' oeuvre qualifiée au riche savoir-faire sont autant d'atouts condamnant un tel projet de licenciements. Elle lui fait remarquer que l'est du Val-d'Oise, près de l'aéroport Charles-de-Gaulle de Roissy-en-France, est la région ayant les plus faibles pourcentages de réduction du nombre de chômeurs en Ile-de-France. Après la disparition de l'entreprise Schweppes délocalisée en province, une nouvelle délocalisation de l'entreprise Prédault constituerait en trois ans la disparition de 300 emplois dans cette région. Elle lui demande de lui faire connaître les mesures qu'elle envisage pour s'opposer à tout plan social qui pourrait être présenté avec de nouveaux licenciements et les mesures en faveur d'une modernisation de l'entreprise Prédault.



La question est caduque