Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des orthoptistes

11e législature

Question écrite n° 29314 de M. André Vallet (Bouches-du-Rhône - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 23/11/2000 - page 3978

M. André Vallet attire l'attention de Mme le secrétaire d'Etat à la santé et aux handicapés sur la situation des orthoptistes au regard de la politique de maîtrise des dépenses de santé. Il lui indique que, bien que la dépense globale annuelle en orthoptie soit à peine de 250 millions de francs, les orthoptistes sont parmi les professionnels de santé qui ont subi, en août dernier, une baisse autoritaire de leurs honoraires (de 0,80 à 1,60 franc par acte effectué). En outre, on crée une nomenclature basse vision pour permettre aux orthoptistes de prendre en charge un plus grand nombre de handicapés visuels ou de personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) alors que, dans le même temps, on exige que le nombre d'actes effectués reste stationnaire. Dès lors, il lui demande quelles mesures le Gouvernement compte prendre pour que les orthoptistes puissent avoir les moyens d'exercer leur profession au mieux de l'intérêt de leurs patients.



La question est caduque