Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des médecins COTOREP

11e législature

Question écrite n° 29564 de M. Jean-Louis Lorrain (Haut-Rhin - UC)

publiée dans le JO Sénat du 07/12/2000 - page 4113

M. Jean-Louis Lorrain appelle l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur la situation des médecins de COTOREP (commission technique d'orientation et de reclassement professsionnel). Dépourvus de statut, de conditions d'ancienneté, sans perspectives de carrière, ni véritable retraite, ces médecins - c'est un constat qui pourrait se faire aussi avec ironie - n'ont pas de réelle protection en cas de maladie. Il est question dans le département du Haut-Rhin de réunir la direction départementale des affaires sanitaires et sociales, la direction du travail et la COTOREP pour examiner la rémunération des vacations qui jusqu'ici étaient payées au taux de sept vacations pour quatre heures, et qui serait ramenée à quatre vacations pour quatre heures, et qui passerait de 104 à 126 francs bruts de l'heure, suivant diplômes. La remise en question des salaires de ces médecins, qui sont en majorité des femmes, est fréquente ; elle semble pointer l'indifférence du ministère à l'égard de la motivation et des compétences de ces médecins dont le salaire n'est pas forcément d'appoint, surtout au moment où les 35 heures suscitent bien des débats... Ces femmes médecins demandent à être considérées comme les autres médecins, attendent des changements positifs et rapides, non une amputation de leurs revenus, déjà modestes. Quelles perspectives le ministère, si sensible à l'égalité professionnelle des hommes et des femmes, compte offrir aux intéressées ?



La question est caduque