Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des personnes souffrant du syndrome d'épuisement persistant

11e législature

Question écrite n° 29732 de M. Alain Gournac (Yvelines - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 14/12/2000 - page 4211

M. Alain Gournac souhaite attirer l'attention de Mme le secrétaire d'Etat à la santé et aux handicapés sur la situation des personnes souffrant du syndrome d'épuisement persistant. En effet, la France, contrairement à l'organisation mondiale de la santé, ne reconnaît pas cette maladie comme une maladie grave. Les malades se trouvent dans une situation très difficile, car outre les difficultés pour la faire diagnostiquer correctement cette affection n'est pas actuellement reconnue comme ouvrant droit au statut de handicapé, malgré l'impossibilité totale d'occuper un poste de travail pour les personnes gravement atteintes. Il lui demande donc quelles mesures elle compte prendre afin d'améliorer la prise en charge de cette maladie, donc la situation de ces malades et de leurs familles.



La question est caduque